Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@VGK : Ce qui se passe à Vegas...

Les Canadiens s'inclinent à leur première visite au T-Mobile Arena

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

VEGAS - Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas, et les Canadiens ont déjà mis la défaite de samedi derrière eux.

Comme en Arizona jeudi, c'est un début de deuxième vingt difficile qui a fait mal au Tricolore : Ryan Carpenter et Reilly Smith ont marqué à 39 secondes d'écart, alors que les locaux détenaient déjà une avance d'un but. À 5 à 2, les jeux étaient presque déjà faits, et les Montréalais se sont finalement inclinés par la marque de 6 à 3.

Au suivant, donc.

«Il nous reste encore un match sur la route [à Philadelphie mardi], on peut effacer les derniers matchs et essayer de rentrer à la maison avec deux points», a résumé Charles Hudon, qui s'expliquait mal la tendance du Tricolore à accorder des buts consécutifs dans des moments critiques cette saison.

Video: MTL@VGK : Hudon crée l'égalité avec une belle feinte

«Je n'ai jamais vécu ça tout au long d'une saison complète. C'est difficile à accepter, mais on met ça dernière nous et on continue à travailler fort pour le match contre Philadelphie.»

«Personne n'est heureux de perdre, mais il faut continuer et se concentrer sur le prochain match, a poursuivi Nikita Scherbak, qui a inscrit son premier but de la saison en première période.

Video: MTL@VGK : Scherbak inscrit un superbe but

Les difficultés sur la route se sont donc poursuivies pour les Canadiens, qui n'ont pas remporté un match à l'extérieur du Centre Bell depuis le 19 janvier.

«On connaît évidemment des ennuis lorsqu'on ne joue pas à la maison, il faut trouver un moyen d'être meilleurs sur la route, a attesté le capitaine Max Pacioretty. On joue avec fierté, donc c'est frustrant. Dans cette position, tout le monde devrait être soucieux de son propre jeu, de jouer du mieux qu'il peut.»

«Il faut y aller étape par étape. C'est toujours difficile quand tu perds, mais on essaie de rester ensemble. On a un bon groupe de gars ici et chacun se soutient, a ajouté Scherbak, qui a inscrit trois points en sept rencontres depuis qu'il a été rappelé du Rocket de Laval au début du mois de février. 

«C'était un beau jeu par Alex [Galchenyuk]. Il a déjoué quelques gars et m'a servi une belle passe quand j'étais seul. Je croyais que le gardien allait sortir de son filet parce que j'avais beaucoup de temps, donc je l'ai seulement contourné.»

En voir plus