Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un tir fait la différence

Les Canadiens s'inclinent 1 à 0 en fusillade

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens avaient la lourde tâche de freiner le talentueux Connor McDavid lors du deuxième match de leur programme double, dimanche après-midi au Centre Bell et ils ont relevé ce défi. Malheureusement, le gardien des Oilers d'Edmonton s'est montré intraitable et a permis à son équipe de quitter la métropole avec un gain de 1 à 0 en tirs de barrage.

Al Montoya, qui a été parfait lors des 65 minutes de jeu, n'a cédé qu'une seule fois en fusillade - face à Leon Draisaitl - et c'est ce qui a fait la différence dans la rencontre.

Max Pacioretty a salué l'effort de son gardien, à qui il aurait souhaité un meilleur sort.

«Monty a bien fait. McDavid est très rapide et il a eu quelques chances pour mettre fin au match, mais notre gardien a bien joué. Il est excellent depuis un temps et nous voulons lui donner les deux points chaque fois, mais devant une telle performance, on se sent mal de ne pas lui avoir donné le deuxième point. En espérant qu'on le fera la prochaine fois», a indiqué le capitaine.

Weber a lui aussi envoyé des fleurs à son gardien.

«Al a été fantastique. Il a joué un de ses meilleurs matchs cette saison et il est une des principales raisons pour lesquelles on a eu des chances de gagner», a indiqué le défenseur étoile.

Montoya, qui a signé un deuxième jeu blanc en deux départs à domicile cette saison, a admis que la défaite était difficile à avaler, mais que le point acquis était tout de même très important.

«C'est brutal. Quand tu as un score de 0 à 0 tout le long du match et que c'est décidé en fusillade, c'est une manière difficile de perdre. Mais en même temps, on a eu un gros point, surtout qu'on est au cœur de toute une séquence [quatre matchs en six jours]», a noté Montoya, auteur de 32 arrêts face aux Oilers.

Video: Al Montoya sur sa performace face aux Oilers

Michel Therrien était satisfait du travail de ses joueurs contre McDavid, qui est le meilleur pointeur de la LNH avec 60 points. Il a particulièrement souligné le brio des défenseurs Shea Weber et Alexei Emelin et du trio de Tomas Plekanec, qui étaient presque constamment sur la glace en même temps que le jeune prodige.

D'ailleurs, Therrien a vanté la jeune sensation des Oilers, qui lui rappelle un certain Sidney Crosby qu'il a dirigé à ses débuts avec les Penguins de Pittsburgh.

 Video: Point de presse de Michel Therrien

«On voit que McDavid est l'avenir de la ligue - et le présent, évidemment! - et c'est bon pour la ligue d'avoir des joueurs comme ça. Il a une accélération extraordinaire et il va toujours avoir ses chances de marquer, peu importe la manière de jouer contre lui. Il est dans la même catégorie que Crosby», a mentionné l'entraîneur-chef du Tricolore.
Weber a noté que le défi de contenir le numéro 97 des Oilers revenait à tous les joueurs sur la patinoire.

«McDavid est un bon joueur et les cinq joueurs doivent travailler pour lui enlever de l'espace et du temps. Tout le monde sait comment à quel point il est explosif et bon avec la rondelle. C'était un grand défi», a dit le vétéran, qui a passé un peu plus de 25 minutes sur la glace.

Video: Weber sur le fait de contenir Connor McDavid

Les Canadiens auront encore une semaine chargée, avec quatre rencontres au programme, dont trois à l'étranger. Ils s'envoleront lundi pour le Colorado, où ils affronteront l'Avalanche, pire équipe du circuit, mardi. Leur arrêt suivant sera contre une autre formation qui en arrache cette saison, soit les Coyotes de l'Arizona, jeudi.

En voir plus