Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le meilleur pour la fin

Les Canadiens signent une victoire de 9 à 2 pour mettre fin à leur calendrier préparatoire

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Le momentum est quelque chose de très important dans le monde du sport. Les joueurs des Canadiens l'ont certainement compris et espèrent transporter le leur en début de saison, après avoir signé un deuxième gain de suite samedi soir, cette fois par un écrasant pointage de 9 à 2 face aux Sénateurs d'Ottawa.

Après avoir encaissé six revers d'affilée et semé l'inquiétude dans la ville, la troupe de Claude Julien a rectifié le tir avec deux victoires pour conclure le calendrier préparatoire. Elle s'est même payé un festin contre ses rivaux de la 417, alors que 13 joueurs ont noirci la feuille de pointage - même Carey Price avec une mention d'aide!

«Les quatre trios ont roulé aujourd'hui. Peu importe celui qui était sur la glace, il y avait toujours quelqu'un devant le filet, il y avait du trafic, des retours. Les défenseurs ont aussi fait une très belle job d'envoyer leurs lancers au filet. Il n'y en a pas vraiment qui se sont fait bloquer, a analysé Jonathan Drouin.

«On est contents de nos deux dernières parties. C'est quasiment mieux de finir comme ça, même si on en a perdu beaucoup au début. On est sur une petite lancée et on se sent bien», a poursuivi Drouin, qui a encore une fois offert une solide performance, en préparant trois des neuf buts des siens.

Video: Jonathan Drouin sur la production des quatre trios

«Dans le camp d'entraînement, tu veux essayer d'être au sommet au bon moment et je pense qu'on l'est. Je crois que le pointage n'indique pas vraiment l'allure de la rencontre. On a très bien patiné en deuxième période particulièrement et on les a muselés. Oui, le match est devenu hors de portée, mais c'est parce qu'on a bien joué et non parce qu'ils ont mal joué, particulièrement au début. [Lors des deux derniers matchs] on a très bien patiné et on a été en mesure de museler des équipes et c'est comme ça qu'on veut gagner des matchs», a pour sa part souligné Max Pacioretty.

Bien évidemment, il ne faut pas s'emporter en raison des deux dernières sorties.

«Je sais que c'est seulement la présaison, alors on veut maintenir le cap et ne pas être trop confiants ou trop déçus de nous. On aime où on est en ce moment et on arrive en saison avec de la chimie au sein de nos trios et des gars dans des nouvelles positions où ils sont à l'aise. C'est maintenant à nous de mettre ça à exécution en saison», a ajouté le capitaine.

Video: Pacioretty sur la belle performance des siens

Les plus productifs samedi soir ont été Brendan Gallagher (2B-1A), Max Pacioretty (1B-2A) et Jonathan Drouin (3A). C'est donc dire que l'entraîneur-chef a eu la main heureuse en réunissant ces trois joueurs au sein du premier trio.

«Je sais quel genre de joueur Gallagher peut être et ce qu'il peut apporter. Des fois, tu regardes tes trios, ce qu'ils peuvent faire et ce qu'ils ont besoin. On s'est dit que si celui-là pouvait avoir quelqu'un qui apporte de l'échec-avant et crée des revirements, ce serait un bon mélange. Mais il n'y avait pas de garantie, je devais le voir, je devais l'essayer. Je pense que ce trio a bien répondu», a dit Julien.

«Pour moi, c'est très facile. Quand tu joues avec ce genre de gars, aussi bons qu'eux, c'est très simple : aller au filet et tenter d'en mettre quelques-unes dedans», a simplement dit Gallagher, première étoile de la rencontre.

Julien aime ce qu'il voit du numéro 11 depuis quelque temps.

«[Gallagher] est un travailleur acharné qui a peut-être été ralenti par les blessures, mais je pense qu'il a retrouvé son groove à la fin de la dernière saison. C'était le Gallagher que je connaissais, que j'avais affronté, toujours dans ta face, qui ne recule devant rien et son but en est un typique de lui. C'est parfois ce qu'un trio comme ça a besoin», a affirmé le pilote.

Un peu comme un certain joueur qu'il avait sous la main à Boston?

«Il m'en rappelle un que j'avais là-bas et que je vais certainement détester!» a-t-il dit en riant, faisant évidemment allusion à Brad Marchand.

Plus sérieusement, il y en a un qui a encore une fois fait écarquiller les yeux et c'est le jeune défenseur Victor Mete. Il a même poussé l'audace à marquer son premier but du camp. A-t-il tout fait pour impressionner la direction?

«Il a tout fait, c'est certain. Il a connu un bon camp et on a aimé la façon qu'il s'est comporté, avec beaucoup de confiance. C'est un gars qui n'a pas peur de faire les choses qui l'ont mené jusqu'ici», a mentionné l'entraîneur-chef, précisant que des décisions difficiles devront être prises dans les prochains jours.

Video: OTT@MTL: Mete marque sur son retour en A.N.

Pendant que les entraîneurs tenteront d'assembler toutes les pièces du casse-tête pour avoir la meilleure formation possible, les joueurs profiteront de deux jours de congé, alors qu'ils ne seront de retour sur la glace que mardi. 

La saison régulière s'amorcera jeudi soir contre les Sabres à Buffalo.

En voir plus