Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une 1000e à oublier

Les Canadiens se font blanchir 3 à 0 par les Islanders

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Islanders sont la meilleure équipe de la Ligue nationale au chapitre des tirs bloqués et les Canadiens étaient aux premières loges pour en être témoins, jeudi soir au Centre Bell.

En tout, les visiteurs ont bloqué 27 lancers, en route vers une victoire de 3 à 0.

Les hommes de Claude Julien ont commencé à attaquer davantage en troisième période, mais ils se sont vu refuser deux buts alors que le score était de 2 à 0 en faveur des Islanders.

«On l'avait mentionné avant le match. Il fallait trouver une façon d'envoyer des tirs au filet. On a commencé à faire un meilleur travail à ce chapitre en troisième période. On a eu des buts refusés, mais quand tu tires de l'arrière comme une équipe contre les Islanders et qu'ils bloquent des tirs comme ils le font tous les soirs, ça devient beaucoup plus difficile, a souligné l'entraîneur-chef, qui aurait bien aimé avoir un meilleur sort pour le 1000e match de sa carrière dans la LNH.

«Mais encore une fois, si on avait joué du meilleur hockey et qu'on avait mieux géré la rondelle, ç'aurait peut-être pu faire la différence», a ajouté Julien.

Video: Julien revient sur la défaite

Encore du travail à faire

La possession de rondelle, les sorties de zone et le jeu de transition n'étaient pas à point, même si l'équipe a grandement travaillé sur ces aspects à l'entraînement au cours des derniers jours. Il reste encore du travail, il faudra donc redoubler d'ardeur à l'entraînement.

Ce n'était pas un manque de préparation face aux Islanders, mais un grand manque d'exécution et aussi de confiance.

«Il faut avoir un jeu plus solide en sortant de notre zone. Et quand on en sort avec le contrôle, on doit être solides en entrant dans la leur. Ce sont là tous les aspects du jeu. On dirait que parfois, quand on n'a pas confiance, on se contente d'aller sur la glace et de faire en sorte qu'on a l'air de travailler fort, a avancé Max Pacioretty.

«Il faut vouloir être celui qui fait la différence. Chaque fois que tu es sur la glace, il faut que tu veuilles changer le match. Tout le monde doit avoir cette façon de penser. La ligne est mince entre changer le match et travailler fort. On ne peut être satisfaits de sortir la rondelle et d'entrer à l'autre bout. On doit vouloir marquer et faire la différence - ça va pour tout le monde dans la formation, incluant moi», a poursuivi le numéro 67.

Video: Gallagher sur le manque de confiance

Un autre qui a pris une partie du blâme pour le manque d'attaque est Brendan Gallagher, qui n'a inscrit qu'un but à ses 21 dernières parties.

«Une partie de mon boulot est de contribuer offensivement et je ne fais pas un assez bon travail avec ça. Je dois trouver une façon d'envoyer la rondelle dans le filet, sans sacrifier mon style de jeu. Ce n'est pas comme si les chances ou les lancers n'étaient pas là, je n'ai juste pas battu les gardiens. Je dois contribuer davantage», a laissé tomber l'attaquant, qui est toujours en quête d'un premier but depuis son retour au jeu effectué le 12 février.

Ces problèmes sont généralement reliés à un manque de confiance, ce qu'a soulevé Julien.

«Quand tu ne marques pas, les gars sont frustrés par l'exécution et les jeux qui ne se transforment pas en chances de marquer. C'est important de retrouver cette confiance et la meilleure façon de le faire, c'est de simplifier notre jeu un peu, de diriger plus de rondelles vers le filet et nous salir le nez un peu plus», a mentionné Julien.

Le cri du cœur de Pacioretty

Le capitaine des Canadiens semblait découragé après la rencontre. Pacioretty, qui fait face aux médias après chaque match, était à court d'excuses. En fait, il ne voulait même pas en trouver.

«Au bout du compte, on joue au hockey - on a pratiqué ce sport toute notre vie. Les gars doivent retrouver leur jeu. Je ne sais pas quelle excuse sortir ou si c'est possible d'en trouver maintenant. Les gars doivent juste trouver leur jeu», a martelé l'Américain après la défaite - une quatrième par jeu blanc en huit matchs.

Video: Pacioretty sur la performance des siens

Questionné sur la réaction des partisans mécontents en fin de match, Pacioretty ne s'est pas défilé.

«On n'a pas assez bien joué et les fans paient de bons montants pour nous voir jouer. Ils méritent mieux que ça», a-t-il admis.

Les Canadiens joueront leurs deux prochains matchs à l'étranger, samedi à Toronto et lundi au New Jersey et ils espèreront certainement offrir une meilleure performance pour le 1001e match de leur entraîneur.

En voir plus