Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'effort y était, mais pas le désespoir

Les Canadiens se sont inclinés 2 à 0 devant les Hurricanes de la Caroline au PNC Arena

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

RALEIGH - L'effort y était. La robustesse y était - 54 mises en échec - le jeu défensif était bien mieux et Carey Price a réalisé plusieurs arrêts difficiles. Mais il manquait encore une importante pièce au puzzle : l'attaque.

Les Canadiens se sont donc inclinés 2 à 0 jeudi soir devant les Hurricanes de la Caroline, au PNC Arena de Raleigh.
C'est un scénario qui s'est répété souvent cette année. Les flagrants déboires à l'attaque font mal, car une ou deux petites erreurs peuvent coûter les victoires, comme ç'a été le cas encore cette fois.

«On joue bien, on a un bel effort, mais on n'est pas capables de trouver le fond du filet pour faire une différence pour gagner un match en ce moment, alors c'est encore à nous à trouver le fond du filet et à être plus offensifs. Ce n'était pas un mauvais effort ce soir», a indiqué Jonathan Drouin.

L'entraîneur-chef Claude Julien était d'accord en ce qui a trait à l'effort.

«Ce n'est pas un manque d'effort ce soir. Mais on doit travailler extrêmement fort pour récupérer la rondelle parce qu'on ne gagne pas de mises en jeu et tu passes ton temps à essayer de reprendre possession de la rondelle. C'est beaucoup d'énergie gaspillée alors que tu pourrais jouer avec la rondelle beaucoup plus, a affirmé Julien, faisant référence au faible taux de réussite de ses joueurs dans le cercle des mises en jeu au cours de cette rencontre, soit 21%.

«Ce sont des petits détails, mais dans un match de 60 minutes, ça fait une différence. Une erreur à la fin qui nous a enlevé l'espoir d'être capable de marquer un but. Encore là, on est proches. On aimerait voir un plus de désespoir du groupe. À un moment donné, tu te tannes d'être dans des matchs serrés comme ça et de ne pas sortir gagnant. Il faut trouver cette passion-là pour pouvoir changer les données.»

Video: MTL@CAR : Bel arrêt de Price sur un tir de l'enclave

Le thème de la frustration est revenu souvent dans les échos de vestiaire après cette troisième défaite d'affilée, dont deux aux mains des Hurricanes.

«C'est évident que c'est frustrant. On veut gagner et il faut marquer des buts pour gagner. Quand tu ne marques pas et que c'est ton travail, tu es frustré. Et ce n'est pas comme si on ratait 10 chances, c'est qu'on ne crée rien et on doit trouver pourquoi», a concédé Max Pacioretty, qui a décoché quatre tirs au but.

Price aussi n'a pas caché sa frustration après cette défaite au cours de laquelle il a repoussé 28 tirs.

«Évidemment, on est frustrés, a-t-il également admis. Ce n'est pas plaisant de ne pas marquer. Ce n'est pas plaisant de perdre. C'est la réalité de notre situation et on doit s'améliorer», a conclu le gardien.

Les Canadiens sont rentrés à Montréal tout de suite après la rencontre. Ils auront deux matchs en après-midi au cours du week-end pour espérer faire débloquer cette attaque.

En voir plus