Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le scénario se répète

Le Tricolore s'incline 5 à 2 aux mains des Sharks à San Jose

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

SAN JOSE - «On est frustrés nous aussi.»

Telles étaient les paroles de l'entraîneur-chef Claude Julien à la suite de la défaite de 5 à 2 mardi face aux Sharks. Il ne faisait pas allusion à la séquence de revers des Canadiens à San Jose qui a débuté au début du millénaire, mais plutôt à une autre soirée où son équipe a quitté la glace avec une défaite en poche cette saison.

L'opportunité d'amorcer le voyage en Californie du bon pied était belle puisque le Tricolore affrontait une formation qui connaissait quelques ennuis depuis le début du calendrier. Comme c'est souvent le cas au hockey, l'indiscipline ne fait pas de quartier. Et un peu comme des requins dans l'océan, les joueurs des Sharks ont frappé lorsqu'ils en ont eu l'occasion.

«Ils sont excellents en avantage numérique chaque saison et je crois qu'on sait qu'on doit rester loin du banc des punitions. Leurs meilleurs joueurs sont là 5 à contre 4 et même s'ils ne marquent pas, ils font des jeux et ça leur donne confiance lorsqu'on est de retour à forces égales. Ils utilisent ce momentun et cette chimie qu'ils ont en supériorité pour prendre le contrôle de la rencontre », a admis Max Pacioretty, faisant référence aux deux buts inscrits par l'équipe locale en supériorité numérique mardi.

Video: Résumé: Drouin, Weber marquent, 5-2 Sharks

Le Bleu-Blanc-Rouge avait pourtant démontré des signes encourageants en début de partie, lorsque Jonathan Drouin a répliqué rapidement après que les Sharks eurent ouvert la marque tôt en première période. Un scénario qui s'est répété lorsque Shea Weber a réduit l'écart à 3 à 2 à mi-chemin dans la rencontre. Mais chaque fois que les visiteurs reprenaient signe de vie, une punition venait tuer leur rythme et mettait fin pour un long moment à une possible réplique. Encore une fois, tout était à recommencer.

«On doit trouver une façon. On doit faire notre travail et malheureusement, ils ont marqué deux fois en avantage numérique en deuxième période et on devait limiter leurs opportunités. On en avait parlé avant et ils ont repris vie grâce à ça, a indiqué Weber, qui a trouvé le fond du filet pour la première fois en 2017-2018 mardi. 

«Je ne crois pas que personne ici ne devrait être heureux. Je déteste et tout le monde déteste perdre. On se fait tester actuellement, poursuit-il. On doit trouver une façon de demeurer ensemble et de passer au travers. Les bonds ne vont pas de notre côté. On doit trouver une manière de créer des chances et de faire que ces bonds nous favoriseront. C'est difficile, mais on doit rester unis.» 

Video: MTL@SJS: Drouin dégaine plus vite que l'éclair

Habitués des débuts de saison canon depuis quelques saisons, c'est tout le contraire cette année alors que les Canadiens n'affichent qu'une victoire à leur dossier en six rencontres. Cette victoire est d'ailleurs survenue lors du match d'ouverture. Les joueurs savent que les partisans sont déçus et frustrés de cette situation. Ils le sont tout autant.

Toutefois, ils n'ont pas jeté la serviette, loin de là. Ils savent que six matchs ne font pas une saison, mais ils veulent trouver des solutions pour remédier à ce problème le plus rapidement possible.

«C'est un difficile début de saison de la part de notre équipe, de moi et pour beaucoup d'individus. Qui va se sentir mal pour nous? [Mercredi] on affronte une autre bonne équipe et c'est une autre opportunité de redresser les choses. Autant on est déçus, se rabattre sur nous-mêmes n'aidera pas. C'est une bonne occasion de se regarder dans le miroir et voir ce qu'on a dans le ventre parce que plusieurs personnes doutent de cette équipe, a souligné le capitaine du Tricolore.

Comme l'a mentionné Pacioretty, les prochains adversaires des Canadiens, les Kings - qui trônent actuellement au sommet de la division Pacifique - les attendent de pied ferme au STAPLES Center. L'occasion de causer une surprise ne pouvait pas mieux tomber.

En voir plus