Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'histoire se répète

Le Tricolore s'incline 2 à 1 face aux Sharks à San Jose

par Vincent Régis @canadiensmtl / canadiens.com

SAN JOSE -- Le scénario du match de vendredi soir à San Jose a été presque identique à celui de mardi à Anaheim.

Défaits 2 à 1 par les Ducks il y a trois jours, les Canadiens se sont inclinés par la même marque face aux Sharks, lors du deuxième arrêt de la tournée en Californie. Comme mardi, c'est avec un sixième homme sur la patinoire qu'ils ont inscrit leur premier but de la rencontre et réduit l'écart à 2 à 1 en fin de match - le but est venu cette fois-ci du bâton d'Artturi Lehkonen, son premier depuis son retour au jeu il y a une semaine.Video: Le Tricolore ne peut compléter la remontée

Et encore une fois, le Tricolore s'est buté à un gardien en plein contrôle de ses moyens. Martin Jones, tout comme John Gibson mardi, s'est dressé comme un roc face aux attaquants du Tricolore.

«Nous avons affronté un autre gardien qui jouait très bien, a déclaré Carey Price à propos de son vis-à-vis à l'autre bout de la patinoire, qui a stoppé 31 des 32 tirs dirigés vers lui. Nous devons simplement continuer à travailler comme ça et souhaiter que la chance tourne de notre bord pour le reste du voyage.»Video: MTL@SJS: Price utilise son bloqueur et stoppe Tierney

Tout comme à Anaheim, c'est en situation de jeu de puissance que les locaux se sont inscrits à la marque en première période, quand Brent Burns a décoché un puissant tir sur réception de la ligne bleue. 

«Ils sont sortis en force. Nous leur avons toutefois donné des chances en avantage numérique pour qu'ils se délient les jambes, a concédé Brendan Gallagher, qui a tiré cinq fois vers le filet de Jones. Leur jeu de puissance est très dangereux. Ils ont été capables d'inscrire un premier but rapidement. C'est très difficile de revenir de l'arrière contre eux, surtout dans cet aréna.» Video: Michel Therrien à propos de la défaite à San Jose

Michel Therrien a également offert un point de presse similaire à celui de mardi soir, en soulignant notamment l'effort de ses troupiers dans la défaite.

«On a joué un bon match. On a eu de bonnes occasions de marquer, mais on semble incapables de compter à cinq contre cinq ces temps-ci. Encore une fois, ce n'est pas un manque d'effort. Les gars se sont présentés, a indiqué l'entraîneur-chef, qui a quelque peu jonglé avec ses trios, en plaçant notamment Max Pacioretty aux côtés d'Alex Galchenyuk et d'Alexander Radulov à mi-chemin dans la rencontre. On voulait provoquer certaines choses et j'ai bien aimé ce que j'ai vu.»

Alexander Radulov a d'ailleurs donné une frousse à son entraîneur et ses coéquipiers lorsqu'il a été atteint près de l'oeil par le bâton de Logan Couture en fin de troisième engagement.

«C'est un accident bête. Je me dirigeais vers le filet et je crois qu'il [Couture] essayait simplement de protéger l'enclave, il ne voulait pas me laisser passer, a expliqué le numéro 47, qui s'en est sorti avec quelques points de suture. Ça fait partie du jeu. Tout est beau. La lame du bâton est passée sous la visière. Ça fait peur, mais tout est correct.»

En voir plus