Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Le sens du spectacle

Carey Price réalise 44 arrêts et le Tricolore défait la meilleure équipe de la LNH en tirs de barrage

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Carey Price et ses coéquipiers ont offert une performance à la hauteur de leurs opposants jeudi soir.

Face au Lightning de Tampa Bay, la meilleure équipe de la Ligue, Price a réalisé 44 arrêts - son plus haut total cette saison - et mené son équipe à une victoire de 2 à 1 en tirs de barrage pour mettre fin à la série de cinq revers consécutifs des Canadiens.

Le numéro 31 avait même réservé le meilleur pour la fin : une roulade digne du hockey des années 80, en prolongation, pour priver Ondrej Palat d'un but certain.

Video: TBL@MTL: Arrêts incroyables de Price en prolongation

«Je crois que c'est l'un des plus beaux arrêts que j'ai vus, spécialement dans un match comme celui-là. Il est incroyable», a laissé tomber Alex Galchenyuk, quelques minutes plus tard dans le vestiaire du Tricolore.

«J'ai juste essayé de faire l'arrêt initial et je me suis retrouvé sur le dos. J'ai essayé de garder le contact visuel avec la rondelle. Je suis resté patient et j'ai été un peu chanceux, j'imagine», a décrit Price à propos de son arrêt qu'on devrait voir et revoir souvent dans les prochains jours.

Le vis-à-vis du cerbère montréalais, Andrei Vasilevskiy, a lui aussi été brillant, repoussant 37 des 38 tirs dirigés vers lui, pour un total combiné de 83 lancers entre lui et Price.

«Les deux gardiens ont été extraordinaires, il y a eu de bonnes chances de marquer des deux côtés, a attesté l'entraîneur-chef Claude Julien après la rencontre. 

«Toute l'équipe a bien répondu ce soir. J'ai vu un effort qui nous donne des chances de gagner des matchs. On a pris le temps de faire de bonnes passes, en sortie de zone ou même en zone offensive. Il n'y avait pas de panique. On avait beaucoup plus de calme avec la rondelle.»

Le but des Canadiens est venu du bâton de Max Pacioretty, qui a mis fin à une disette de 13 matchs sans marquer, après 20 secondes de jeu en deuxième période.

Video: TB@MTL: Pacioretty ouvre la marque en deuxième

«C'était un gros but pour nous et pour lui. Je sais ce qu'il est capable de faire. Lorsqu'il a pris possession de la rondelle à la ligne bleue, j'avais déjà les bras dans les airs; je savais que ça allait entrer, a confié Galchenyuk. 

«J'étais heureux pour lui.»

Un poids en moins sur les épaules, le capitaine a souligné à quel point la foule avait aidé l'équipe à gagner du rythme tout au long de la rencontre.

«Au fur et à mesure qu'on fait des jeux et qu'on obtient des chances, on sent le buzz dans l'aréna. C'est comme ça qu'on parvient à amasser des victoires. On joue dans le meilleur amphithéâtre, on a une glace rapide, une équipe rapide, des bandes rapides, tout ça mène à du hockey divertissant, a mentionné Pacioretty.

«Au dernier match [une défaite de 4 à 1 face aux Sharks], on était fâché de notre jeu, mais aussi de n'avoir rien donné à nos partisans. De les voir impliqués ce soir et avoir du fun, ça nous rappelle pourquoi on joue ici et pourquoi c'est toujours spécial de jouer dans cet édifice.»

«Je n'avais pas eu autant de plaisir à jouer au hockey depuis longtemps», a-t-il ajouté.

Au final, tous les joueurs se sont levés après la défaite - et la réunion d'équipe de mardi soir. 

«Chaque fois que tu as une lettre sur ton chandail, la pression est sur toi. Mais en tant qu'équipe, tout le monde doit se lever et mener. On a plusieurs gars qui ont joué beaucoup de matchs dans cette Ligue et qui n'ont pas nécessairement de lettre. Mais ce sont quand même des leaders, et en tant que groupe, on ne peut pas se fier à un seul gars pour trouver des réponses. Ça doit venir de tout le monde, a souligné Paul Byron, le seul joueur à trouver le fond du filet en tirs de barrage.

Video: TBL@MTL: Byron fait la différence en tirs de barrage

«Il faut mettre les deux points en banque et retourner au travail pour aller chercher une autre victoire au prochain match.»

En voir plus