Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

L'adaptation en douceur

Alexander Radulov amasse trois points dans une victoire de 3 à 1 sur les Flyers

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Plus les matchs progressent, plus Alexander Radulov démontre qu'il est à l'aise dans le chandail bleu-blanc-rouge.

 

À l'exception d'un court séjour de quelques rencontres avec les Predators de Nashville au printemps 2012, Radulov n'avait pas évolué sur une base régulière en Amérique du Nord depuis 2007-2008. Oui, il a dominé la KHL depuis son départ - devenant même le deuxième meilleur pointeur dans l'histoire du circuit -, mais plusieurs doutes subsistaient encore sur l'impact qu'il aurait à Montréal.

Après seulement cinq rencontres avec sa nouvelle équipe, l'attaquant âgé de 30 ans prouve soir après soir que le risque qu'a pris Marc Bergevin en lui offrant un contrat l'été dernier en valait la peine. Solide depuis son entrée en scène lors du camp d'entraînement, le nouveau venu est passé à un autre niveau lundi soir face aux Flyers en étant impliqué dans chacun des trois buts des siens, dans la victoire de 3 à 1 du Tricolore.

Video: Brendan Gallagher donne la victoire aux Canadiens
 
« J'ai tenté de bien me préparer parce que le jeu est rapide. Vous devez toujours être prêt et vous ne voulez pas sauter une présence. C'est de cela que nous parlons dans le vestiaire, parce que tous les gars savent ce qui est nécessaire pour gagner. Vous devez simplement travailler très fort, indique la première étoile de la rencontre, qui affiche maintenant une récolte de cinq points en six sorties.

« Marquer des buts n'arrive pas souvent, donc des rencontres comme celle-ci sont tellement amusantes et gagner l'est encore plus », ajoute le Russe.

Radulov se dévoue à 100 % pour sa nouvelle équipe depuis son arrivée dans l'entourage des Canadiens à la fin du mois d'août. L'effet qu'il a sur ses coéquipiers et sur la patinoire est loin de passer inaperçu. Possédant une joie de vivre contagieuse, le numéro 47 a joué un grand rôle dans la victoire de lundi, non seulement par sa production offensive, mais aussi par sa détermination et son esprit rassembleur, qui ont permis aux locaux de s'imposer lorsque cela comptait le plus.

« Il apporte tellement d'enthousiasme. Il se présente chaque jour et aime simplement jouer au hockey. Il est un coéquipier incroyable, passer du temps avec lui est incroyable et il adore le simple fait de se présenter ici. Il apporte une énergie positive à notre vestiaire, laisse entendre Carey Price, qui a stoppé 29 des 30 lancers dirigés vers lui pour signer un troisième gain en autant de sorties cette saison. Il a tellement de talent et joue avec beaucoup de confiance avec la rondelle. Il réussit de gros jeux pour nous. »

Video: Radulov sur sa soirée de trois points

Utilisé à toutes les sauces depuis le début du calendrier régulier, Radulov avait un nouveau défi à relever contre la formation de Philadelphie en étant employé à la pointe lors des situations de surnombre. Soulignant à la suite de l'entraînement matinal qu'il avait occupé ce rôle qu'à quelques rares occasions dans sa carrière, l'imposant ailier a de nouveau répondu présent lorsque sa troupe a eu besoin de lui.

Le flair de Michel Therrien et de Kirk Muller a rapporté en fin de rencontre. Avec une égalité de 1 à 1 et moins de dix minutes à écouler en temps réglementaire, Radulov a décoché un puissant tir qui a été redirigé dans le filet des visiteurs par Brendan Gallagher, ce qui s'est avéré être l'éventuel but victorieux. Pour Therrien, ce qui l'a impressionné le plus depuis quelques semaines n'est pas la production du numéro 47, mais la rapidité avec laquelle il s'est adapté à la nouvelle Ligue nationale. Bien différente d'il y a 10 ans. 

« On connaissait son éthique de travail, ses habiletés et sa passion, mais quand un joueur n'a pas joué dans la Ligue nationale depuis un certain temps, on peut se demander s'il peut s'adapter. Il l'a fait très vite. Le tempo qu'il connaissait avant et le tempo qu'il voit maintenant sont complètement différents, fait remarquer l'entraîneur-chef du Tricolore, dont la formation est la seule de la LNH qui est toujours invaincue en temps réglementaire. Il a un impact positif sur tout le reste de l'équipe. Il joue avec beaucoup de passion, est très fort en protection de rondelle et est très fort dans les zones restreintes pour faire de jeux. Ce soir, il a connu tout un match. »

La première soirée de trois points de Radulov dans la LNH depuis le 21 janvier 2008 n'a fait que prouver qu'il peut toujours tirer son épingle du jeu ici. S'il ne fait que commencer à prendre son rythme de croisière, ce n'est que de bon augure pour les prochaines semaines. Alors que tout le monde au sein de l'organisation est heureux de son arrivée dans la métropole, les partisans montréalais le sont tout autant et ils lui ont fait savoir haut et fort à plusieurs reprises dernièrement. Ce qui est loin d'avoir passé inaperçu du côté du principal intéressé.

« Je ne sais pas quoi dire, j'avais des frissons ou quelque chose du genre. C'est toute une sensation et c'est bien de recevoir cet amour de leur part, conclut Radulov, au sujet des nombreux "Radu, Radu, Radu!" qu'on a entendus tout au long de la soirée. J'ai savouré chaque moment depuis mon arrivée à Montréal. Les gens ici sont gentils et ils aiment le hockey. Je n'ai jamais vu des personnes suivre ce sport de si près. C'est bien parce que j'aime le hockey aussi. »

En voir plus