Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De l'action et de l'émotion

Les Canadiens amorcent leur saison locale en beauté

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Les partisans présents au Centre Bell pour l'ouverture locale des Canadiens ont eu droit à toute une soirée mardi.

Le match d'ouverture à Montréal est toujours une rencontre qui est très attendue, autant du côté des partisans que des joueurs. Alors que la réputation de ces rencontres n'est plus à refaire et fait l'envie de plusieurs autres organisations à travers la LNH, plusieurs des convives présentes sont venues rendre cette soirée encore plus spéciale qu'elle ne l'était déjà.

À la suite de la présentation du personnel de l'équipe et des joueurs, c'est nul autre que Jacques Demers qui est venu transmettre le flambeau au capitaine du Tricolore, Max Pacioretty. Victime d'un accident vasculaire cérébral au début du mois d'avril, le dernier entraîneur-chef à avoir mené les Canadiens à la conquête de la coupe Stanley est toujours en convalescence et n'a pas effectué beaucoup d'apparitions publiques depuis le printemps.

Video: PIT@MTL: Pacioretty reçoit le flambeau de Demers

Le fait de voir l'homme aujourd'hui âgé de 72 ans présent au Centre Bell a été un des moments forts de cette soirée et sa présence en aura été une inspirante et touchante pour plusieurs.

« L'organisation a encore une fois démontré beaucoup de classe. Les cérémonies d'ouverture étaient spéciales pour moi personnellement. Jacques Demers est non seulement un ami personnel, mais une personne que je respecte tellement. Autant pour l'ensemble de sa carrière que pour l'homme qu'il est », a souligné l'entraîneur-chef Michel Therrien au terme de la victoire de 4 à 0 des siens sur les Penguins. « C'était le fun le voir et c'était très émouvant lorsque je suis allé le chercher. »

Alors que l'atmosphère était déjà survoltée dans l'amphithéâtre, les locaux n'ont pas voulu que les festivités se terminent. D'ailleurs, en trouvant le fond du filet après seulement 23 secondes d'écoulées en première période, Max Pacioretty a établi une nouvelle marque d'équipe pour le but le plus rapide inscrit par les Canadiens lors d'un match d'ouverture à Montréal. À partir de ce moment, le Tricolore a décidé de ne pas délaisser son emprise sur son avance. En doublant l'avance à mi-chemin lors du premier vingt, Montréal s'est donné un coussin qui lui a permis de manœuvrer avec un peu plus d'aisance. 

Après avoir raté sa tentative d'étirer un peu plus longtemps la séance de tirs de barrage de samedi à Ottawa, trouver le fond du filet à deux reprises ne pouvait pas mieux tomber pour David Desharnais qui était toutefois davantage encouragé par la performance de son équipe dans l'ensemble.

Video: Pacioretty à Desharnais et le but

« Le premier but est toujours le fun à avoir. C'était une grosse victoire et tout le monde a contribué. Nous avons toujours besoin de notre gardien. Nous sommes une équipe qui se fie beaucoup sur notre gardien et Al a fait un travail incroyable ce soir, tout comme lors des deux derniers matchs », confesse celui qui a été nommé troisième étoile de la rencontre.

Si Desharnais et Therrien sont des habitués de ces soirées de premières à Montréal, d'autres joueurs vivaient cette expérience pour la première fois de leur carrière, huit pour être plus précis.

Mais en plus de savourer ce moment inoubliable, certains des nouveaux ont joué un rôle important dans cette deuxième victoire en trois sorties du Bleu-blanc-rouge cette saison. Obtenant un troisième départ consécutif en l'absence de Carey Price, Al Montoya a de nouveau offert une solide performance devant le filet des Montréalais, stoppant notamment 17 des 36 lancers dirigés vers lui mardi, uniquement en première période.

Si certains se demandaient quel impact aurait le gardien de 31 ans sur le Tricolore cette saison, sa tenue lors des trois dernières rencontres a ouvert les yeux à plusieurs qui le connaissaient peut-être moins. Et l'accueil qu'il a reçu du public à son baptême officiel avec sa nouvelle équipe a eu le même impact sur lui.

« C'était génial. J'ai vécu des cérémonies du genre par le passé, mais ce fut probablement l'une des plus spéciales. La foule s'est surpassée. Je lui lève mon chapeau. Ça a vraiment motivé notre équipe et je crois que l'autre équipe l'était tout autant », a attesté Montoya, qui a enregistré mardi un premier jeu blanc depuis le 31 décembre 2013, alors qu'il évoluait pour les Jets de Winnipeg. « Je ne savais aucunement à quoi m'attendre. Juste de sauter sur la patinoire et de voir toutes les présentations et ce que ça implique, ça ne fait que démontrer toute la tradition derrière les Canadiens de Montréal. »

Video: Radulov fait tout et inscrit son premier à Montréal

Tout comme Montoya, Alexander Radulov n'a pas raté sa rentrée montréalaise en inscrivant un superbe but en troisième période. Ce but a presque failli être renversé puisque les Penguins ont indiqué que Brendan Gallagher causait de l'obstruction envers Marc-André Fleury, mais les arbitres en ont jugé autrement.

Solide pour un troisième match d'affilé à l'avant, l'attaquant russe a lui aussi bien apprécié ce soir de première au Centre Bell. Obtenant du coup un premier point dans la LNH en saison régulière en plus quatre ans, Radulov avait hâte de vivre un moment comme celui-là à Montréal.

« C'était un beau moment. Le match d'ouverture est très important pour les partisans. Ils attendaient le hockey depuis l'été », conclut Radulov au sujet de ses nouveaux partisans. « Je vais continuer de travailler fort et faire tout en mon possible pour s'assurer que mes partenaires seront meilleurs afin que l'on ait une chance de gagner à chaque match. C'est notre but. »

En voir plus