Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Rebondir de la plus belle des façons

Carey Price a signé la 250e victoire de sa carrière, samedi soir

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

WASHINGTON - Moins de 24 heures après leur défaite contre les Sharks, les Canadiens ont répondu de la meilleure des façons, avec une performance quasi parfaite face aux Capitals de Washington.

Les Canadiens ont limité la grosse machine offensive des Caps à 21 tirs, dont seulement cinq en troisième période, pour signer une victoire de 2 à 1, samedi soir, notamment grâce aux buts d'Artturi Lehkonen et de Jeff Petry.

Chassé du match la veille, Carey Price a été presque impeccable - il n'y pouvait rien sur le but en avantage numérique de Nicklas Backstrom - pour enregistrer le 250e gain de sa carrière.

«C'était important pour tout le monde de saisir cette opportunité de rebondir. Je n'avais aucun doute sur la résilience de cette équipe et de la façon dont nous allions répondre. C'est sans aucun doute bien de remporter cette grosse victoire ici», a souligné le gardien.

L'entraîneur-chef Michel Therrien a salué le travail d'équipe de sa troupe.

«C'était important pour Carey de connaître un bon match. Le reste de l'équipe a connu un excellent match. Tout le monde a contribué à sa façon. Ça prenait beaucoup de caractère pour rebondir. Ils en ont démontré beaucoup. C'est une belle victoire d'équipe», a noté Therrien après la 20e victoire de la saison de son équipe.

Shea Weber a avoué que ses coéquipiers et lui tenaient à mieux performer devant leur gardien étoile… et pour tous les autres.

«Je pense qu'on voulait être meilleurs pour chacun d'entre nous. Ce n'est pas juste un gars. On est un groupe serré et tout le monde veut être bon pour l'autre et prendre ses responsabilités. Il est un de nos coéquipiers et on se doit d'être bien meilleurs pour lui», a dit le numéro 6, qui a passé 26 min 39 s sur la patinoire.

Peu de tirs

Si les Capitals ont peiné à lancer sur Price, c'est notamment parce que devant lui, les cinq joueurs des Canadiens ont appliqué à la lettre leur plan de match, qui était de jouer le plus «serré» possible.

«On devait leur enlever du temps et de l'espace. Notre positionnement était bon. C'était important pour nous de jouer serrer devant une équipe qui a une si grande force de frappe», a mentionné Therrien.

Le défenseur Mark Barberio, qui a pris la place de Zach Redmond dans la formation, abondait dans le même sens.

«Nous avons bien joué défensivement comme une unité à cinq joueurs sur la glace. Nos bâtons étaient bien placés et on a fait avorter plusieurs de leurs jeux. Lorsqu'ils avaient des chances, Carey était là pour réaliser de gros arrêts», a indiqué le Québécois.

L'exécution des Montréalais a été telle que les Capitals ont connu une séquence d'une quinzaine de minutes sans tirs, entre la fin de la deuxième période et le début de la troisième.

«Notre défense a mis beaucoup de pression. C'est une équipe très talentueuse et on a fait du très bon boulot pour contenir leur attaque. On a bien joué avec nos bâtons. Ça et notre positionnement, c'est la raison pour laquelle ils n'ont pas lancé beaucoup», a expliqué Price.

Devant lui, les joueurs ont également bloqué un total de 21 tirs.

À court de défenseurs

Pendant un bon moment, le Tricolore a dû se débrouiller avec seulement quatre défenseurs, alors que Nathan Beaulieu a écopé d'une pénalité de 10 minutes et que Shea Weber était au vestiaire pour soigner une blessure.

«Le travail de certains défenseurs a été augmenté et ils ont fait une bonne job. Tout le monde a été très responsable, a bien rempli son rôle et ç'a donné beaucoup de confiance à l'équipe», a dit Therrien, ajoutant qu'il était «bien heureux de voir Weber finir le match».

Ce dernier a bloqué cinq tirs, dont plusieurs ont dû être douloureux.

«Il a sacrifié son corps pour l'équipe», a louangé Therrien.

Le principal intéressé tenait à tout prix à revenir au jeu.

«Ça fait partie du jeu. Tu veux te sacrifier, particulièrement dans des situations en infériorité numérique, pour faire une différence de toutes les manières possibles. Parfois, ça t'atteint là où il n'y a pas beaucoup de protection. On ne peut pas faire grand-chose», a admis Weber.

Les Canadiens joueront leur prochain match mardi soir, alors que les Ducks d'Anaheim seront de passage au Centre Bell.

 

En voir plus