Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@MIN: À propos de dimanche soir...

Les Canadiens ne sont pas parvenus à finir leur voyage en beauté dimanche, s'inclinant face au Minnesota

par Matt Cudzinowski. Traduit par Florence Labelle. @CanadiensMTL / canadiens.com

SAINT PAUL - Voici quelques faits importants à retenir de la défaite de 4-3 face au Wild du Minnesota, dimanche au Xcel Energy Center.

Une sortie convaincante pour Kinkaid

Les Canadiens n'auraient pas pu demander mieux de Keith Kinkaid à son deuxième départ de la saison - surtout en première période.

Lors du premier vingt seulement, le Wild a dirigé un impressionnant total de 19 tirs vers le gardien de 30 ans, qui n'a cédé qu'une seule fois contre Jason Zucker, en avantage numérique.

Sans les efforts marqués de Kinkaid tôt dans le match, le résultat aurait pu en être un tout autre.

« Il méritait un meilleur résultat que ça. Ça nous a pris du temps avant de trouver notre façon de jouer dans le match. Qu'on perde seulement 1-0 [après la première période], c'était entièrement grâce à lui », a affirmé le capitaine adjoint, Brendan Gallagher, après avoir vu Kinkaid démontrer son talent dès que le Wild est sauté sur la glace. « Il a joué un très, très bon match. »

Tweet from @CanadiensMTL: ��Kinkaid m��ritait un meilleur r��sultat.��#GoHabsGo pic.twitter.com/Tooezy0x5L

Le joueur originaire de Farmingville, qui a complété le match avec 29 arrêts, s'attendait pleinement à ce que Minnesota joue intensément afin de compenser pour ses insuccès cette saison.

Il s'agissait aussi seulement de son deuxième match à domicile, donc Kinkaid s'était préparé à une charge de travail élevée.

« Je me sentais bien à l'échauffement. Je voulais juste tenir le match serré. On savait qu'ils allaient arriver en force. Après ce qui est arrivé à Montréal [la semaine dernière], la réunion à porte fermée et tout, on savait que ça s'en venait. Je voulais juste contenir la tempête », a expliqué Kinkaid. « On a mieux joué en deuxième et en troisième après avoir traversé la première. Malheureusement, on n'a pas gagné. »

Video: Keith Kinkaid au sujet de son match contre le Wild

L'arrêt spectaculaire de Kinkaid contre Zucker en deuxième période va indéniablement repasser sans arrêt dans les faits saillants des jours et mois à venir, mais il demeure une bien mince consolation aux yeux du vétéran de sept saisons dans la LNH.

« Je ne suis jamais satisfait sauf lorsqu'on gagne », a insisté Kinkaid. « C'est ce qui importe. »

Mais l'entraîneur-chef Claude Julien était néanmoins fier des efforts de son gardien de but.

« Il a été de loin notre meilleur joueur ce soir », a souligné Julien, élogieux. « En première période, si ça n'avait pas été de lui, le match aurait pu être fini. Mais il est resté fort, il a fait de gros arrêts et nous a donné une chance, ce soir. »

Video: MTL@MIN: Kinkaid fait un arrêt incroyable sur Zucker

« On savait qu'ils avaient une bonne équipe »

Les difficultés éprouvées ces dernières années par le Tricolore au Xcel Energy Center sont bien documentées.

Il s'agissait de la septième défaite de suite du club à l'aréna du Wild. La dernière victoire des Canadiens en sol du Minnesota remonte à mars 2011.

« On savait qu'ils avaient une bonne équipe. Je ne pense pas qu'on avait besoin de se le faire rappeler. On sait à quel point c'est difficile de jouer dans cet aréna. Ce n'est pas un endroit où l'on a beaucoup de succès. On savait que ce serait une soirée difficile », a dit Gallagher. « Ça s'est résumé à eux qui ont trouvé une façon d'en marquer un de plus que nous en troisième période. Il faut rentrer à la maison et corriger ça. »

Rappelons-nous que les Canadiens avaient pris l'avance à deux occasions durant la rencontre, mais ont été incapables de la préserver.

Video: MTL@MIN: Danault marque en tirant sur Dubnyk

En rétrospective, il s'agit surtout d'une chance ratée d'enregistrer trois gains consécutifs.

« C'étaient des petites erreurs mentales qui ont provoqué des buts. Je ne pense pas qu'on a manqué d'énergie. On a travaillé quand même bien en tant qu'équipe. Je trouve qu'on a joué quand même 60 minutes. C'était une question de rebonds et ils ont capitalisé », a affirmé Danault, qui a marqué les deux buts ayant procuré l'avance aux siens. « Ils ont joué leur meilleur match de l'année. Tant mieux pour eux. On va se retrousser les manches pour le prochain match. »

Cette occasion de se reprendre arrivera jeudi soir, alors que les Canadiens accueilleront les Sharks de San Jose au Centre Bell.

Video: Danault à propos de la défaite contre le Wild

La bonne nouvelle

Pendant que les Canadiens laissaient deux points derrière eux au Minnesota, il y a eu quelques signes encourageants à l'attaque.

D'abord et avant tout, l'avantage numérique a contribué au pointage pour un quatrième match de suite.

Tomas Tatar a saisi un retour de la pointe de Jeff Petry pour battre le gardien du Wild, Devan Dubnyk, lors du premier but du Tricolore.

Video: MTL@MIN: Tatar profite du retour en A.N.

Max Domi a récolté une aide sur le jeu, prolongeant à six sa lignée de matchs avec au moins un point. Il a cumulé une fiche de sept points (2B, 5A) sur cette séquence.

Pour sa part, Danault a marqué ses troisième et quatrième buts de la saison.

Gallagher a amassé une aide sur le deuxième filet de Danault pour atteindre le plateau des 300 points en carrière, dans la LNH.

L'attaquant de 27 ans trône avec Domi au haut du classement des pointeurs des Canadiens, avec neuf points en neuf matchs.

Video: MTL@MIN: Danault marque son deuxième du match

En voir plus