Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

PIT@MTL : Expérience d'apprentissage

Antti Niemi a réalisé 34 arrêts, mais les champions en titre sont venus à bout du Tricolore jeudi au Centre Bell

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens ont tenu le coup pendant 40 minutes face aux champions en titre de la coupe Stanley, mais ont dû s'avouer vaincus en troisième période.

Le Tricolore était nez à nez avec les Penguins de Pittsburgh lorsqu'un but de Patric Hornqvist est venu briser l'égalité de 3 à 3 avec un peu plus de sept minutes à jouer au dernier vingt. Les visiteurs ont ajouté un but dans un filet désert quelques minutes plus tard, en route vers une victoire de 5 à 3.

«Ils sont sortis forts en troisième période et ont vraiment contrôlé le rythme. On n'a pas été capables de répliquer. Le mérite leur revient - ils ont gagné leurs coupes Stanley pour une raison, a indiqué Brendan Gallagher après la rencontre.

«On voit pourquoi ils sont si bons. Ils sont capables d'épuiser les équipes à chaque présence avec leur profondeur. Ils ne te donnent pas vraiment de chance de marquer. Ils ont beaucoup de profondeur à l'attaque et des défenseurs qui peuvent patiner. C'est ce qui crée du momentum dans un match : épuiser l'adversaire et créer de l'attaque éventuellement.»

Video: MTL Résumé : Les Penguins ont raison du Tricolore

La troupe de Claude Julien avait pourtant pris une avance de 2 à 0 tôt dans le match - grâce à Artturi Lehkonen et Paul Byron - mais a ralenti par la suite. Au chapitre des lancers, elle a été limitée à quatre en deuxième et sept en troisième après neuf au premier engagement, pour un total de 20. 

Les Penguins ont pour leur part dirigé 39 tirs vers le filet d'Antti Niemi. 

«On n'a pas assez lancé de rondelles au filet. On a bien commencé le match, mais plus ça avançait, moins on était efficaces offensivement. C'est une bonne équipe de l'autre côté, quand ils ont des chances de marquer, ils marquent. Ils ont lancé de partout ce soir et Niemi n'a pas eu beaucoup de chances sur leurs buts», a souligné l'entraîneur-chef, qui avait décidé d'opposer le trio de Jonathan Drouin à celui d'Evgeni Malkin et celui de Jacob de la Rose à celui de Sidney Crosby.

«C'est probablement le meilleur joueur au monde, donc tu dois tout le temps retirer des choses de ces gars-là, a confié à propos de Crosby le Suédois, qui a terminé la rencontre avec un différentiel de plus-1 et deux tirs au but.

«C'était un bon défi, mais je crois qu'on s'est bien battus.»

Des mots repris par Julien, qui a aimé la façon dont le numéro 25 a rebondi après une contre-performance en Ohio lundi.

«J'ai trouvé qu'il avait eu un match difficile à Columbus, mais il a bien rebondi l'autre soir contre Dallas, et ce soir il a encore fait du bon travail, a indiqué le pilote du Tricolore, qui a utilisé de la Rose pendant 16:17 minutes jeudi soir.

«Pour un jeune joueur comme lui, qui se fait donner des missions de jouer contre des joueurs comme ça, je trouve qu'il répond bien jusqu'à présent.»

Video: PIT@MTL : Lehkonen marque tôt dans la rencontre

Autant il faut être conscient des joueurs de la trempe de Crosby et Malkin dans l'autre camp, autant il faut aussi jouer son propre jeu et ne pas chercher qu'à limiter les dégâts, a rappelé de la Rose.

«On est de bons joueurs de hockey, nous aussi. On ne peut pas trop les respecter. Il faut jouer notre match. Je crois qu'on s'est bien débrouillés contre eux, mais on aurait aimé créer plus d'attaque. Il faut voir ce qu'on peut améliorer pour le prochain match», a conclu de la Rose.

De la Rose et ses coéquipiers auront l'occasion de se reprendre face aux Penguins dans les prochains jours - deux fois plutôt qu'une - alors qu'ils se rendront à Pittsburgh le 21 et le 31 mars.

En voir plus