Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@TOR: À propos de samedi soir...

Une remontée signée caractère, un tir de pénalité rare et un Carey Price fidèle à lui-même ont aidé le Tricolore à remporter une excitante victoire, samedi à Toronto

par Dan Braverman, traduit par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

TORONTO - Voici quelques éléments à retenir de la victoire de 6-5 en fusillade contre les Maple Leafs de Toronto, samedi au Scotiabank Arena

Caractère = remontée

Affrontant des Maple Leafs hauts en couleur, les Canadiens ont connu une sortie difficile, malgré un premier but marqué par Max Domi à la deuxième minute du match, et ils tiraient donc de l'arrière 4-1 avec 14min44s à jouer en temps règlementaire.

Le capitaine Shea Weber, qui a enregistré deux aides cruciales dans la victoire, était ravi de voir son groupe reprendre ses états d'esprit en troisième tiers.

« On en a parlé ici. Ce n'était pas un bon départ pour nous. Pour une raison quelconque, ils avaient le dessus sur nous pendant les deux premières périodes », s'est rappelé Weber. « On s'est amélioré un petit peu et on n'a pas paniqué. On est repartis à zéro. On s'est dit qu'il ne nous fallait que 20 minutes, et c'est ce qui est arrivé. »

L'entraîneur-chef Claude Julien a donné une bonne partie du mérite à son groupe de meneurs pour le revirement inespéré de quatre buts sans réplique qui ont procuré l'avance de 5-4 aux Canadiens en troisième période, avant qu'Auston Matthews n'égale la marque et envoie tout le monde en prolongation.

« Je pense que toutes les bonnes équipes ont ce genre de meneurs-là. Tu en as besoin », a indiqué Julien. « C'est pour ça qu'ils sont reconnus comme des meneurs, parce que quand les choses sont difficiles, ils sont capables de mener la charge. »

Video: Conférence d'après-match de Claude Julien

Un membre important de ce groupe est Carey Price, qui n'a probablement pas aimé les premiers moments de l'affrontement, mais qui en a sûrement apprécié la conclusion.

« C'était très divertissant. Vous savez, évidemment, ça regardait un peu mal au deuxième entracte, mais on a réussi à rester optimistes et à rallier les troupes pour avoir une grosse troisième période », a confié Price aux médias. « Je pense que c'était plaisant à voir pour tout le monde impliqué. »

Video: Price au sujet de la victoire excitante à Toronto

Le tir de pénalité

Un des moments décisifs du match est survenu avec 6min58s à jouer en troisième. Alors qu'ils avaient l'avantage d'un homme, les Canadiens se sont vus accorder un tir de pénalité après que Kasperi Kapanen eut lancé son bâton brisé en direction de Jeff Petry. En raison de la rareté de la situation, tous étaient un peu incertains de la décision qui serait rendue par les arbitres.

« On pensait qu'on s'en allait en 5-contre-3, même [les Maple Leafs] croyaient ça; leurs gars se sont rendus au banc de pénalité, et les arbitres leur disaient de retourner au banc parce que c'était un tir de pénalité », a décrit Weber.

Video: Shea Weber à propos du tir de pénalité

Petry, pour sa part, ne s'attendait pas à être désigné pour tenter le tir.

« J'ai déjà vu des gars lancer leur bâton sur la rondelle, mais jamais sur quelqu'un. Personne ne connaissait le règlement; j'ai vu l'arbitre lever son bras », a raconté Petry. « À l'origine, ils ont dit que n'importe qui pouvait prendre le tir et ensuite ils ont dit que n'importe qui sur la glace pouvait, et ensuite ils ont dit que ça devait être moi. Donc c'est étrange, la façon dont ça s'est passé. »

Video: Jeff Petry au sujet de son tir de pénalité

Le défenseur natif du Michigan a réussi à vaincre le gardien partant de Toronto, Michael Hutchinson, pour créer l'égalité 4-4. Et si le tir de pénalité avait eu lieu à l'entraînement, Petry aurait peut-être battu Price, aussi.

« Je pensais qu'il irait du côté du bloqueur; je ne m'attendais pas à ce qu'il aille bas sous la mitaine. Il va falloir qu'on s'en serve plus, j'imagine », a rigolé Price.

Carey, fidèle à lui-même

Les Maple Leafs ont beau avoir fait retentir la sirène cinq fois aux dépens de Price, ça n'a pas empêché l'illustre gardien de faire quelques arrêts incroyables face à l'impressionnante attaque de Toronto, gardant les siens dans le match. Ses 32 arrêts ne sont pas passés inaperçus aux yeux de ses coéquipiers.

« Il a fait de gros arrêts, dont sur l'échappée de [John] Tavares. Sans ces arrêts clés, le match est fini. Il nous a gardé dans le match et nous a donné la chance de nous rendre en fusillade, et il a fait de gros arrêts rendu là », a dit Petry au sujet de Price qui a arrêté Matthews, Mitch Marner et Tavares. « On a réussi à avoir les deux points. »

L'attaquant Max Domi, qui a ouvert la marque à 1min8s en première, a souligné que lorsque Price s'y met, il n'y pas grand-chose que l'adversaire puisse faire pour faire passer la rondelle derrière lui, peu importe leur talent.

« Il est incroyable. J'ai dit plusieurs fois qu'il est le meilleur gardien au monde pour une raison. Il continue de le démontrer chaque soir; c'est fou combien il est bon. Il nous a gardés dans le match. On l'a laissé tomber un petit peu dans les deux premières périodes, dont on lui était redevable; on lui a dit. On a livré la marchandise, il a tenu son bout et est resté lui-même », a conclu Domi. « Tu ne peux pas marquer sur ce gars-là quand il est décidé comme ça. »

Video: Max Domi sur le caractère démontré dans la victoire

En voir plus