Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@ARI: À propos de mercredi soir...

Brendan Gallagher a célébré son 500e match en carrière en inscrivant un but dans la victoire des Canadiens

par Matt Cudzinowski, traduit par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

GLENDALE - Voici quelques faits saillants de la victoire de 4-1 contre les Coyotes, mercredi au Gila River Arena.

Brendan s'arrange pour s'en souvenir

Il va sans dire que Brendan Gallagher se rappellera toujours son 500e match dans la LNH.

L'adjoint au capitaine n'aura mis que 22 secondes avant de faire sentir sa présence contre les Coyotes, ouvrant la marque avec un jeu signature face au gardien Antti Raanta.

Video: MTL@ARI : Gallagher ne perd pas de temps

Le sixième but de la saison de Gallagher a placé la troupe de Claude Julien en bonne position dans la Vallée du Soleil et celle-ci n'a pas fait demi-tour par la suite.

« C'était une belle victoire. Je pense qu'on avait besoin de ça en tant qu'équipe », a affirmé l'ailier droit de 27 ans après la deuxième victoire de suite du Tricolore. « Quand tu vis une soirée dont tu espères te souvenir, tu veux que ce soit une victoire. C'était une bonne chose que les gars jouent aussi bien qu'ils l'ont fait. »

Peu de temps après qu'il eut fait scintiller la lumière des buts, les Coyotes ont rendu hommage à Gallagher pour son plateau récemment atteint.

Tweet from @CanadiensMTL: Classy Coyotes 🙂#GoHabsGo pic.twitter.com/vwJksNsglt

Le geste a certainement pris le natif d'Edmonton par surprise.

« Je ne m'attendais pas à ça. Je n'ai jamais vu ça auparavant, mais j'imagine qu'ils m'aiment bien. [rires] Belle organisation », a reconnu celui qu'on a pu voir à l'écran géant. « Ils n'avaient vraiment pas à faire ça, mais j'ai vraiment apprécié ».

Plus tard, en troisième période, Jonathan Drouin a inscrit un but digne de Gallagher.

Video: MTL@ARI : Drouin se fait insistant et marque

La séquence était en quelque sorte un autre type d'hommage à un joueur qui a obtenu le respect de ses coéquipiers au fil des ans.

« Il m'a regardé après le but et m'a fait un clin d'œil », a raconté Drouin avec un sourire.

Julien est impatient, pour sa part, de voir Drouin répéter cette même technique plus souvent pour marquer.

« Pour Gally, c'est son gagne-pain depuis toujours. Du côté de Jonathan Drouin, qui est en train de prendre un tournant et de jouer de l'excellent hockey, c'est encourageant de le voir essayer différentes choses. Il va au filet. Il est récompensé. En tant qu'entraîneur, tu espères juste qu'en le voyant faire ce genre de choses, il y prendra goût et voudra le faire plus souvent, a dit Julien. Plus nous avons des joueurs qui font ça, mieux c'est pour nous. »

L'avantage de marquer tôt

Le but de Gallagher n'était pas le seul à être marqué tôt en période. Le capitaine Shea Weber a suivi l'exemple en envoyant la rondelle au filet seulement 24 secondes après le début du deuxième tiers.

Video: MTL@ARI : Weber ne manque pas sa chance

Selon le département des relations publiques de la LNH, il s'agissait de la troisième fois dans l'histoire de la franchise que les Canadiens marquaient un but en moins de 25 secondes, dans plus d'une période d'un même match.

La plus récente fois remonte au 2 février 1980, à Los Angeles.

« Les buts en début de période sont tellement importants. On sait ce que ça fait quand ils arrivent contre nous et pour nous, a admis Gallagher. Ça nous donne un élan pour le reste de la période. »

Pour sa part, Nick Cousins a sévi tôt en troisième, lui aussi. Son but, gracieuseté de Nick Suzuki qui lui a transmis une passe parfaite, est survenu alors que seulement 77 secondes étaient écoulées au tableau.

Video: MTL@ARI : Cousins touche la cible en 3e période

« C'était une passe incroyable. Il a une immense capacité à créer des jeux. C'est plaisant de jouer avec lui », a dit Cousins, qui sembe heureux de son retour dans le désert. « C'est amusant de marquer contre ton ancienne équipe, surtout un gros but en troisième pour solidifier l'avance. »

Suzuki se sent bien

Difficile de nier que Suzuki parait de plus en plus à l'aise à chaque match qu'il joue aux côtés de Cousins et Nate Thompson.

Le natif de London en Ontario perfectionne progressivement son art et la passe qu'il a servie à Cousins en est un bon exemple.

« Match après match, c'est toujours un défi. Chaque présence, il faut tout donner », a dit Suzuki, qui présente une fiche de trois buts et cinq points en 12 matchs. « Je regarde des vidéos de comment je joue sur la glace et du peu de temps que j'ai. J'essaie de m'ajuster à tous les joueurs. »

Jeudi soir, le no 14 des Canadiens aura la chance de déployer ses talents face au Golden Knights, au T-Mobile Arena.

Ce sont ces mêmes Knights qui l'ont repêché 13e au total, en 2017, avant de l'échanger à Montréal en compagnie de Tomas Tatar, en septembre 2018.

« C'est certain que je l'avais noté à mon calendrier. Ça va être excitant. Je n'ai jamais eu la chance de jouer dans l'aréna. J'ai hâte à mon premier match là-bas, a mentionné Suzuki. J'espère avoir un bon match et montrer quelque chose à mon ancienne équipe. »

En voir plus