Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Trois petites minutes...

Antti Niemi se distingue dans une défaite de 2 à 1 en prolongation face aux Bruins

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

BOSTON - Les Canadiens n'étaient qu'à quelque trois minutes de donner une victoire plus que méritée à leur gardien Antti Niemi, qui a multiplié les arrêts tout au long de la rencontre, mais ils se sont finalement inclinés 2 à 1 en prolongation face aux Bruins de Boston, samedi soir.

C'est Brad Marchand qui a mis fin au débat, à 2:06 de la prolongation.

Dommage pour le vétéran gardien, qui a effectué 48 arrêts dans la défaite - un sommet en carrière.

«Niemi méritait entièrement la victoire. Il a travaillé fort, il nous a sauvés quelques dizaines de fois, je dirais. C'est sûr qu'il méritait mieux», a laissé tomber Phillip Danault, visiblement déçu de la tournure des événements.

Video: Phillip Danault sur la tenue de Niemi devant le filet

Le gardien finlandais joue de l'excellent hockey depuis quelques matchs et rend de fiers services aux Canadiens qui l'ont acquis au ballottage, après qu'il eut connu des difficultés avec ses dernières équipes.

«Je ne sais pas ce qui est arrivé avec lui dans le passé aux différents endroits, mais je sais qu'il a gagné une coupe Stanley, comme je l'ai toujours dit. C'était un bon gardien pour les Blackhawks. Il est arrivé avec nous et il montre encore ses couleurs, a indiqué l'entraîneur-chef Claude Julien.

«Avec nous, il ne déçoit pas du tout. Au contraire, il nous épate avec sa façon de compétitionner et ça commence dans les entraînements. C'est un gars qui compétitionne fort et qui reste jusqu'au dernier joueur sur la glace qui veut lancer sur lui. Ces joueurs-là sont souvent récompensés pour leurs efforts et c'est ce qui se passe avec Niemi. Il méritait mieux. On a essayé de s'accrocher et on affrontait une bonne équipe. On a fait de notre mieux, mais à la fin, l'équipe la plus reposée - et la meilleure - l'a emporté.»

Video: MTL@BOS : Niemi glisse de bord en bord et vole Krug

Le principal intéressé n'a pas trop voulu prendre de mérite, surtout lorsqu'il a parlé des 21 tirs reçus en désavantage numérique seulement - les Bruins ont été 1 en 6 avec un homme en plus.

«Il n'y avait pas de gros retours ou de tirs venant de l'arrière du filet. Juste des tirs sur réception de l'extérieur, principalement. Ce n'était pas si mal. Pas facile, mais ç'aurait pu être pire. Les retours que j'ai donnés se sont retrouvés aux bons endroits», a mentionné le numéro 37.

Il admet cependant se sentir de mieux en mieux devant son filet.

«Je me sentais très bien quand je voyais la rondelle, en recevant de plus en plus de tirs et en réussissant de plus en plus d'arrêts. J'ai été très patient, également», a dit Niemi.

Il était toutefois un des seuls joueurs reposés - les autres étant Nicolas Deslauriers, Logan Shaw et Jordie Benn, qui avaient été laissés de côté la veille - et la fatigue a malheureusement rattrapé son équipe.

«Notre gardien était frais et dispos et c'est probablement la raison pour laquelle on a eu un point. On a joué trois matchs en quatre soirs, quatre en six. Ça nous a rattrapés, surtout quand tu joues contre une bonne équipe comme Boston. C'est difficile, mais je ne peux pas me plaindre de l'effort, il y a eu beaucoup d'erreurs, mais des erreurs mentales souvent reliées à la fatigue. Ç'a été quand même un bon test pour nous. On était à moins de trois minutes de gagner un match», a Julien.

La défaite est peut-être difficile à avaler dans le camp du Tricolore, mais il a maintenant récolté au moins un point à ses sept derniers matchs.

«On s'en va dans la bonne direction», a conclu Julien.

En voir plus