Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une impression de déjà-vu

Alex Galchenyuk procure la victoire aux Canadiens en prolongation

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Alex Galchenyuk facilite la tâche de ceux qui couvrent les activités des Canadiens, puisque grâce à lui, on peut presque faire un «copié-collé» de la fin du match de lundi soir au New Jersey.

Parce que tout comme 24 heures plus tôt, le jeune attaquant a scellé l'issue de la rencontre en marquant d'un boulet en prolongation.

Il a donc procuré une troisième victoire d'affilée à son équipe, cette fois par la marque de 1 à 0, contre les puissants Blue Jackets de Columbus.

«C'était un match à tempo élevé, très serré. C'était comme en séries. La foule bourdonnait. On voulait vraiment avoir cette victoire à domicile et je suis content puisque c'est ce qu'on a fait», a commenté Galchenyuk, première étoile de la rencontre.

Peu de temps avant, Max Pacioretty pensait bien avoir inscrit le but gagnant, mais après une interminable discussion au téléphone - au point où le DJ du Centre Bell était près d'avoir épuisé toutes ses chansons en lien avec un «appel» -, l'arbitre a refusé ce qui aurait été le 32e but du capitaine.

«L'arbitre m'a dit que le gardien avait la main sur la rondelle…» s'est contenté de dire l'Américain, avant d'ajouter que Galchenyuk s'était chargé de jouer les héros rapidement pour faire oublier cette décision.

Pacioretty a aimé l'attitude de ses coéquipiers, qui ont gardé leur calme tout au long de la rencontre, même s'ils faisaient notamment face à un gardien - Sergei Bobrovsky - qui a effectué quelques arrêts miraculeux.

«C'était un bon match. On avait un bon sentiment d'urgence. On n'a pas du tout paniqué. Je crois qu'on les a épuisés en travaillant fort contre eux, particulièrement en deuxième période. Ça nous a probablement permis d'obtenir les deux points», a-t-il admis.

Video: Phillip Danault sur David Desharnais

La confiance revient

Avec une troisième victoire en prolongation en quatre jours pour terminer le mois de février, les hommes de Claude Julien peuvent être très satisfaits. Sur la glace face aux Jackets, on a revu la formation qui avait connu du succès il y a de cela pas si longtemps.

«Ce que je vois, c'est une équipe qui s'en va dans la bonne direction. On semble retrouver le sourire et la confiance. J'ai l'impression qu'on a beaucoup plus de plaisir que lorsque je suis arrivé. On sentait que la confiance n'était pas là, mais ça commence à tourner et on espère être capables de poursuivre dans cette direction», a souligné Julien.

Des matchs serrés comme celui-ci sont bons pour l'estime, mais ce sont aussi de bonnes répétitions pour la suite des choses.

«On aimerait bien gagner ces parties 4 à 1 ou 5 à 2, par des plus gros pointages, mais ce qu'il y a de positif, c'est qu'on apprend à jouer dans des matchs serrés et c'est ce que ça va prendre pour le reste de la saison. On doit être bons dans ces situations et je crois que ç'a été le cas ce soir (mardi)», a ajouté le pilote.

Galchenyuk a indiqué que le Tricolore voulait gagner du momentum, être sur une lancée. 

«La première chose à faire était de gagner deux matchs de suite et ensuite, la suivante était de l'emporter à domicile. On a maintenant une journée de congé avant de retourner sur notre patinoire. On ne veut pas perdre souvent et on n'a pas récolté beaucoup de victoires dernièrement à la maison. Il faut trouver une façon de continuer à gagner ici, à Montréal», a dit l'Américain, qui a maintenant atteint la quinzaine de buts pour une troisième saison de suite.

Sur l'unique but de la rencontre, le défenseur Shea Weber a récolté la 300e mention d'aide de sa carrière et Pacioretty, qui est l'autre complice sur le jeu, a inscrit son 400e point dans la LNH. Difficile d'avoir mieux pour mettre fin au match. C'était aussi le troisième jeu blanc de la saison de Carey Price.

Benn fait bonne impression

À son premier match dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, moins de 24 heures après avoir été acquis des Stars de Dallas, Jordie Benn a démontré de belles choses.

Video: Jordie Benn sur ses débuts avec le CH

Le défenseur a passé 15 min 9 s sur la glace. Il a décoché deux tirs, en a bloqué un de l'adversaire et a distribué deux mises en échec. L'entraîneur-chef a bien aimé ce qu'il a vu de lui.

«Je l'ai trouvé très solide. Il a effectué de bonnes présences sur la patinoire et fait des bonnes passes, même en désavantage numérique. De plus, il parle beaucoup sur la glace, on l'entend du banc! La communication est importante et j'ai parfois l'impression que ça s'est perdu au cours des dernières années. En parlant comme ça, Jordie facilite le travail de son partenaire de jeu», a noté Julien.

Face aux Jackets, Benn a formé un duo avec Nathan Beaulieu.

Des bons mots pour Desharnais

Pendant la partie, les Canadiens ont annoncé l'acquisition du défenseur Brandon Davidson des Oilers d'Edmonton, en retour du Québécois David Desharnais.

Son bon ami Pacioretty a tenu à lui rendre hommage pour toutes les années qu'il a passées dans l'organisation des Canadiens.

«J'ai des sentiments partagés. Davey n'était pas dans la formation et tu veux le voir obtenir une chance. Je sais que c'est un bon joueur et qu'il saura montrer ce qu'il peut faire avec cette opportunité. J'ai toujours cru en lui. Il a toujours prouvé aux gens qu'ils avaient tort. Un nouveau départ, c'est peut-être ce qu'il avait besoin. Alors en tant qu'ami, je suis content pour lui, mais je vais aussi beaucoup m'en ennuyer», a dit Pacioretty, qui espère que Desharnais restera toujours dans sa vie et qu'ils auront l'occasion de se côtoyer durant l'été.

L'amitié entre les deux hommes remonte à leurs années dans les mineures. Pacioretty a avoué qu'il devait beaucoup à Desharnais.

«On arrivait tous les deux des mineures et je n'avais pas beaucoup marqué à mes deux premières années. Puis j'en ai enfilé 17 en 25 matchs en jouant avec lui. J'ai appris à compter des buts en jouant avec un excellent fabricant de jeu, probablement le meilleur de la Ligue américaine de ce que je peux me souvenir, a raconté le deuxième meilleur buteur du circuit Bettman cette saison.

«Il a carrément dominé cette ligue et en quelque sorte, il m'a montré comment me démarquer sur la glace et comment réussir des buts. On a été en mesure de continuer ça dans la LNH et de jouer souvent ensemble pendant cinq ou six ans», a poursuivi Pacioretty.

Les joueurs auront congé mercredi, question d'être frais et dispos pour la visite des Predators de Nashville, jeudi soir.

En voir plus