Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@NYR : Fin de soirée difficile à New York

Les Canadiens ont laissé filer une avance de deux buts mardi soir, avant de baisser pavillon contre les Rangers de New York au Madison Square Garden

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

NEW YORK - Vingt-quatre heures après avoir comblé un déficit de deux buts à Brooklyn pour ainsi vaincre les Islanders, les Canadiens ont goûté à leur propre médecine alors que les Rangers sont revenus d'un déficit de deux buts pour finalement l'emporter, mardi soir à Manhattan.

Même s'ils semblaient bien partis, ce fut une fin de voyage décevante pour les Canadiens, qui récoltent tout de même deux points.

Malheureusement, les choses n'ont pas fonctionné de la sorte au Madison Square Garden alors que l'équipe de David Quinn a comblé un déficit de 1-3 pour finalement l'emporter par la marque de 5-3 devant leurs partisans. 

La fatigue était-elle un facteur? Ce ne devrait pas être le cas, selon l'entraîneur-chef Claude Julien. Même si son équipe disputait sa première séquence de deux matchs en deux soirs cette saison, l'entraîneur n'a pas reconnu cela comme une raison légitime pour expliquer la défaite de ce soir.

« Il y a toujours de la fatigue, mais on joue souvent deux matchs en deux soirs durant la saison. Vous ne pouvez pas utiliser cela comme une excuse », a déclaré Julien. « Nous avions une avance de 3-1, alors nous n'étions pas si fatigués que ça. En fin de compte, nous avons commis beaucoup trop d'erreurs individuelles et mentales. On a couru après notre propre perte. C'est ainsi que je vois cette défaite. »

C'était également le cas pour ses joueurs, qui n'étaient pas du tout contents de quitter l'état de l'Empire avec seulement deux points sur une possibilité de quatre, alors qu'ils estiment qu'ils auraient dû accumuler quelques points de plus.

« Nous devons être plus disciplinés et plus intelligents », a déclaré l'assistant capitaine Brendan Gallagher, évoquant le fait que les Canadiens ont écopé de cinq pénalités durant la deuxième période. « Parfois, à des moments cruciaux du match, je pense que nous devons avoir un meilleur instinct de tueur. Nous avons eu quelques supériorités numériques, où nous aurions pu leur faire très mal. Nous ne l'avons tout simplement pas fait. C'est difficile s'asseoir ici à la fin de la journée quand tout était sous notre contrôle et que nous n'avons pas obtenu un meilleur résultat. »

Vivre et apprendre

Les Canadiens ont insisté sur la nécessité de tirer des leçons de la défaite de mardi soir et d'apporter les changements nécessaires.

« C'est une situation où l'on doit apprendre à garder l'avance, même si nous commençons à manquer d'essence. On peut le faire. Nous savons que nous pouvons le faire », a déclaré Max Domi. « Vivre cela en début d'année nous aidera pour plus tard. Nous allons rebondir le prochain match. »

Le défenseur Xavier Ouellet est également d'accord.

« Ce sont des matchs que nous devons gagner sur la route. Nous allons prendre cela comme une leçon et essayer d'apprendre de cette défaite, puis de passer à autre chose », a déclaré Ouellet. « On n'est pas aussi intense sur les rondelles. Je pense qu'on ne gagne pas les batailles dans les coins. C'est quelque chose qu'on faisait très bien en début de saison, et je pense qu'on a ralenti un peu là-dessus. »

Tout de même du positif

Max Domi a prolongé sa séquence avec au moins un but à quatre matchs, mardi soir, grâce à un tir précis du revers lors d'un avantage numérique.

Video: MTL@NYR : Domi profite d'un jeu de Gallagher en A.N.

Il s'agissait de son neuvième but de la saison en seulement 15 matchs avec le Tricolore, égalant ainsi son total de l'an dernier en 82 rencontres avec les Coyotes de l'Arizona.

Selon le service des relations publiques de la LNH, Domi n'est que le 19e joueur de l'histoire de la franchise des Canadiens à avoir marqué plus de neuf buts lors de ses 15 premiers matchs en tant que joueur du Tricolore. Il est également juste le huitième joueur à le faire dans l'ère moderne de la LNH (depuis 1943-1944).

De son côté, Tomas Tatar a mis fin à une disette de neuf matchs sans but en battant le gardien Henrik Lundqvist à deux reprises, marquant ainsi son quatrième et cinquième filet de la campagne.

Video: MTL@NYR : Tatar déjoue Lundqvist tôt en 1re

Video: MTL@NYR : Tatar enfile son 2e filet du match

C'était également le deuxième match de deux buts cette saison pour Tatar.
 

En voir plus