Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

OTT@MTL : Même équipe, même résultat

Le Tricolore s'est nourri d'une foule tumultueuse samedi soir au Centre Bell alors qu'il a remporté sa troisième victoire par le pointage de 5-2 contre les Sénateurs en 12 jours

par Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Le match de samedi soir entre les Canadiens et les Sénateurs d'Ottawa a été divisé en deux parties au Centre Bell. Il y a eu tout ce qui s'est passé avant un but refusé pour Montréal, et il y a tout ce qui s'est produit par la suite.

L'avant

Les Canadiens et les Sénateurs n'ont pas perdu de temps à s'inscrire au pointage. Matthew Peca a ouvert la marque à 3min39s après la mise au jeu initiale et Colin White a répliqué pour les visiteurs à peine 20 secondes plus tard, laissant les deux équipes à égalité 1-1 après les vingt premières minutes de jeu.

En deuxième période, Mikkel Boedker a marqué à peu près à mi-chemin pour donner une avance de 2-1 aux Sénateurs, une avance qu'ils ont conservée jusqu'à ce que Jesperi Kotkaniemi égale la marque en début de troisième engagement.

Video: OTT@MTL: Kotkaniemi crée l'égalité d'un bon tir

Et après… 
 

La décision

Peu de temps après le but de Kotkaniemi, Artturi Lehkonen a offert à Phillip Danault une savante passe pour déjouer le gardien de but Mike McKenna. Le but fut cependant refusé en raison d'une punition à Thomas Chabot pour avoir accroché, mais également à Lehkonen pour réaction exagérée. 

Le problème, voyez-vous, est que les arbitres ont estimé que Lehkonen avait exagéré sa chute lors de l'accrochage de Chabot et lui ont décerné une punition. Aucun but Montréal.

Inutile de dire que la foule locale était en désaccord et elle l'a démontré.

Ce qui nous amène à…

L'après

Selon la mode typiquement montréalaise, les partisans du Tricolore présents ont laissé savoir leurs mécontentements aux arbitres, se hissant de tout cœur à chaque instant contre eux.

Il s'avère que c'était exactement ce dont les Canadiens avaient besoin.

« Ils avaient beaucoup d'énergie. Ils huaient, pas envers nous. Mais ils étaient en feu et ils nous ont transmis ça », a décrit Shea Weber. « C'était juste une bonne intensité et énergie de la part de tout le monde et nous avons trouvé un moyen de gagner. »

Le Tricolore aura réussi à marquer trois autres buts en troisième période après le filet de Kotkaniemi, dont le quatrième de la saison du capitaine, pour ainsi battre les Sénateurs par la marque de 5-2 pour la troisième fois en moins de deux semaines. Les Canadiens ont canalisé l'énergie de frustration de leurs partisans et l'ont utilisée à leur avantage.

Video: OTT@MTL: Le capitaine redonne l'avance aux siens

« Je ne dirais pas pompé. Je pense que nous étions un peu contrariés, et je pense que nous avons transféré cette énergie de la bonne façon », a raconté Weber, qui a marqué le premier de ces trois buts, ce qui s'avéra le but vainqueur. « C'était une bonne réaction. Les gars étaient évidemment très en colère ; nous pensions que nous méritions un but, mais nous avons fait les bonnes choses. Nous sommes revenus et avons joué de la bonne manière après cela. »

Paul Byron a également marqué sur une belle passe de Kotkaniemi et Lehkonen, tandis que Jonathan Drouin a ajouté un but dans un filet désert pour porter la marque à 5-2 pour une troisième fois en 12 jours et satisfaire leurs nombreux partisans du Centre Bell.

Video: OTT@MTL: Un superbe échange mène au but de Byron

« C'était comme lors d'un concert de Drake, tout le monde était dedans », a décrit Kotkaniemi, la première étoile du match, avec un but, une mention d'aide, un différentiel de +2, quatre lancers au filet et un pourcentage de réussite sur les mises au jeu de 50%.

« C'est plus facile de jouer mieux quand la foule encourage tout le temps », a-t-il ajouté. « Ça nous a donné beaucoup plus d'énergie. »

Video: Jesperi Kotkaniemi sur l'atmosphère du Centre Bell

Grâce à cette victoire, les Canadiens se sont procurés un avantage confortable de sept points par rapport à leurs rivaux de la 417. Et avec la fête de Noël au Centre Bell, ils ont choisi la soirée parfaite pour donner à l'entraîneur-chef Claude Julien une occasion spéciale, mais très spéciale. Cadeau de Noël : sa 600e victoire en carrière dans la LNH.

« Autant que ça soit flatteur, mais je ne suis pas une personne qui porte beaucoup d'attention à ces affaires-là. Dans vingt ans, lorsque je serai dans ma chaise berçante, peut-être que je pourrai revivre ces moments-là, mais pour l'instant j'ai encore beaucoup de « drive » devant moi pour continuer à gagner », a admis l'entraîneur, qui est devenu le cinquième entraîneur actuel à atteindre ce plateau. « C'est bien, mais ce n'est pas aussi important que ce que je vois devant moi. » 

En voir plus