Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Apprendre à gagner

par Staff Writer / Montréal Canadiens

QUÉBEC – Michael McCarron a pris la bonne habitude de gagner avant de faire le saut chez les professionnels.

Le choix de première ronde des Canadiens en 2013 est devenu le quatrième membre de l’organisation des Canadiens à remporter la coupe Memorial depuis 2011, après Nathan Beaulieu (2011), Michaël Bournival (2012) et Zachary Fucale (2013) lorsque les Generals d’Oshawa sont venus à bout des Rockets de Kelowna au compte de 2 à 1 en prolongation dimanche soir à Québec.

Michael McCarron entouré de son père et de sa mère

Pour l’attaquant format géant et les Generals, il s’agissait d’une deuxième victoire en autant de semaine, après la conquête de la coupe Robertson en finale de la OHL le 15 mai.

« Ça fait de moi un gagnant », a lancé le choix de première ronde du Tricolore en 2013 quelques instants après la victoire des siens. « Je crois qu’ils [les dirigeants du Tricolore] savent que je peux gagner et espérons qu’un jour je pourrai jouer pour les Canadiens et gagner la coupe Stanley. »

Un message on ne peut plus clair pour la direction du Tricolore, et que les partisans montréalais prendront certainement plaisir à entendre.

« Les gars ont travaillé tellement fort toute l’année pour arriver ici et nous avons eu tout un match ce soir. C’est mon plus grand accomplissement en carrière jusqu’à présent », de déclarer l’attaquant de 20 ans qui a aussi remporté une médaille d’argent au Championnat mondial des moins de 18 ans en 2013 en Russie. « C’est probablement le trophée le plus dur à gagner outre la coupe Stanley, et ça m’apprend comment c’est dur gagner. »

McCarron et les Generals auront en effet trimmer dur pour mettre la main sur l’emblème de la suprématie du hockey junior canadien, auquel aspiraient 60 équipes à travers le Canada au début du mois de septembre. Après 68 matchs de saison régulière, 21 rencontres de séries et un tournoi de quatre parties réunissant les meilleures équipes du pays, les Generals sont sortis gagnants d’un long et exigeant périple.

Quant à McCarron, il aura bénéficié d’un échange profitable en janvier dernier, alors que les Generals magasinaient la pièce manquante qui leur permettraient d’aller jusqu’au bout.

Au final, l’association entre l’Américain, qui connaissait alors un début de saison du tonnerre avec les Knights de London, et les futurs champions canadiens s’est avéré un match parfait.

« Le leadership et le personnel d’entraîneurs ici est incroyable », a louangé McCarron. « Je ne peux les remercier suffisamment de m’avoir amené à Oshawa. Ça sonne cliché, mais ces 25 gars-là sont tous dans mes meilleurs amis. »

Si McCarron avait été blanchi en trois rencontres la saison dernière lors du tournoi de la coupe Memorial à London, il a cette fois-ci conclu avec une récolte de trois points en quatre rencontres, un rendement qui lui a permis d’être nommé sur l’équipe d’étoiles du tournoi. Il n’a peut-être pas inscrit son nom sur la feuille de pointage lors du dernier match, mais a compensé avec une présence physique remarquée, distribuant six mises en échec dont une qu’on risque de revoir en boucle dans les bulletins de nouvelles sportives. Un genre de prestation qui devrait plaire à Marc Bervegin et compagnie.

« J’ai bien joué, mais ce n’est pas à propos de moi ce soir, c’est l’équipe au complet. Mes coéquipiers ont bien joué et je ne peux les remercier assez », a humblement conclu McCarron, avant de retourner célébrer avec ceux-ci.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

LIRE AUSSI

Après-match: Michael McCarron
Les champions célèbrent
Coupe Memorial 2015 - Jour 10
Terminer en beauté 

En voir plus