Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Aperçu de la saison: Roman Hamrlik

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Depuis qu’il a été repêché au tout premier rang du repêchage de 1992 par le Lightning, Roman Hamrlik n’a jamais actionné les freins et amorcera dans quelques semaines une 17e saison dans la LNH.


En bon défenseur d’expérience, dévoué à la cause de son équipe, Roman Hamrlik sait qu’il faut parfois sacrifier son corps pour obtenir de bons résultats. La saison dernière, l’arrière de 6’2’’ n’a pas hésité à se servir de son gabarit pour bloquer un nombre imposant de tirs dirigés vers son filet. Très exactement 195 fois, un sommet personnel. Il s’est jeté devant les tirs ennemis, les déviants hors de la cible. Le défenseur tchèque s’est retrouvé au cinquième rang de la LNH à ce chapitre. Chez les Européens, Hamrlik occupe le deuxième rang, tout juste derrière son compatriote Zbynek Michalek, des Coyotes de Phoenix.

Sacrifice humain

Roman Hamrlik est parmi les meneurs pour les tirs bloqués chez les Européens en 2008-2009

    Tirs bloqués
Zbynek Michalek 271
Roman Hamrlik 195
Niclas Havelid 190
Anton Volchenkov 180
Karlis Skrastins 171

Toni Lydman

166

Kimmo Timonen

164

Dennis Seidenberg

160
Sur le plan offensif, le vétéran de 35 ans s’est démarqué de ses collègues au cours de la saison 2008-2009. Bien sûr, Andrei Markov trône seul au sommet du classement offensif pour les défenseurs avec ses 64 points, mais Hamrlik est bon deuxième avec une récolte de 33 points.

Ses six buts et ses 27 passes, combinés avec un jeu défensif solide l’ont placé au deuxième rang des +/-  chez les défenseurs, avec un différentiel de +4.

Au cours de la prochaine saison, Hamrlik devrait entrer dans le club des 1200 matchs. Il sera le premier joueur repêché en 1992 à franchir cet important seuil. Ce faisant, il joindra le club sélect des défenseurs encore actifs qui ont franchi ce cap, comptant déjà Chris Chelios, Nicklas Lidstrom, Mathieu Schneider, Darryl Sydor et Rob Blake.

En attendant ce moment, celui qui faisait partie de l’équipe championne des Olympiques de Nagano en 1998, devra se concentrer à faire ce qu’il fait le mieux; pousser la machine à fond et ne jamais hésiter à se sacrifier pour ses coéquipiers.

Vincent Cauchy écrit sur canadiens.com

Lire aussi
Aperçu de la saison: Maxim Lapierre
Aperçu de la saison: Tomas Plekanec 
Aperçu de la saison: Josh Gorges 
Aperçu de la saison: Guillaume Latendresse 
Dans la boule de cristal
Le calendrier 2009-2010

En voir plus