Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cassels: Partager ses connaissances

Si vous cherchez Andrew Cassels, vous le trouverez probablement derrière le banc de l'Université d'Ohio State à Columbus, en Ohio

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre-Antoine Mercier. @CanadiensMTL / canadiens.com

COLUMBUS - Andrew Cassels, ancien joueur et habitant de longue date à Columbus ne regardera pas le match opposant les Canadiens et les Blue Jackets vendredi soir au Nationwide Arena.

Au lieu de cela, l'ancien attaquant de 49 ans sera derrière le banc au Amsoil Arena de Duluth, dans le Minnesota pour diriger l'équipe de hockey féminin de l'Université d'Ohio State, qui est classée cinquième.

Cassels, qui est l'entraîneur-chef par intérim de l'équipe depuis septembre, profite de ses années dans les rangs de la NCAA.

Il amène également 1015 matchs d'expérience dans la LNH, dont 60 en tant que membre des Canadiens en 1989-90 et 1990-91. Cassels a passé 16 ans dans la Ligue, jouant pour Hartford, Calgary, Vancouver, Columbus et Washington.

« C'est vraiment amusant et stimulant de travailler avec les filles. On ne peut pas demander un meilleur lieu de travail », a déclaré Cassels à propos de son rôle avec la formation. « Pour être honnête, elles me font rire tous les jours. Elles sont tellement drôles. Elles aiment le hockey et aiment jouer, ce qui est génial. »

Crédit photo: Ohio State Athletics

Quand il ne partage ses conseils avec ses Buckeyes, vous verrez probablement Cassels travailler avec l'équipe 12U AAA de son fils Birk, âgé de 12 ans, et essayer de prendre le temps pour entraîner son fils Cruz, âgé de neuf ans qui joue pour les Capitals dans le AA. Ses deux enfants occupent la position de gardien de but.

Certes, l'épouse de Cassels, Heather, a été d'une aide précieuse pour que tout fonctionne, compte tenu de son emploi du temps déjà assez chargé avec l'Université d'Ohio State.

« C'est une sainte, car c'est elle qui voyage partout avec eux pour le hockey. Ce n'est pas facile à Columbus. Notre voyage le plus proche est à deux heures et demie », a mentionné Cassels, dont le curriculum vitae comprend également une saison en tant qu'assistant-entraîneur des Cyclones dans l'ECHL à Cincinnati. « Nous n'avons eu que quatre fins de semaine à domicile cette année, et le reste a consisté en des voyages à Detroit, Chicago, Philadelphie, Cleveland et Pittsburgh. Elle m'aide énormément. »

Cassels a également deux autres enfants. Cole, 23 ans, est un ancien choix de troisième tour des Canucks de Vancouver et qui exerce actuellement son métier en Allemagne, tandis que Scout, âgé de 22 ans, vient d'obtenir son diplôme universitaire.

Il réside à Columbus depuis 2002, laissant la ville brièvement pour clore sa carrière de joueur avec les Capitals en 2005-2006.

Bons souvenirs de Montréal

Ce n'est pas longtemps après que le joueur originaire de Bramalea en Ontario, sélectionné au 17e rang du repêchage de la LNH en 1987, a fait sentir sa présence avec le grand club.

Le 20 novembre 1989, Cassels, âgé de 18 ans, a marqué son premier but lors de son premier match dans la ligue au Forum de Montréal.

Et il s'est avéré que ce fut le but gagnant dans une victoire de 3-2 contre les Flames de Calgary.

« C'est l'une des choses pour lesquelles vous espérez pouvoir profiter d'une opportunité et avoir un bon match. J'étais reconnaissant que mon père et ma mère soient venus voir le match. Ils ont pris le train à Toronto. On a été chanceux que le match soit proche », a déclaré Cassels, qui a marqué le but gagnant à 2min36s de la deuxième période, assisté d'Ed Cristofoli et Jocelyn Lemieux. « C'est probablement mon souvenir préféré, ainsi que la plaque commémorative (de son but) portant l'emblème des Canadiens. »

Bien que son séjour à Montréal ait été relativement court, Cassels aime se rappeler de son passage dans l'uniforme bleu-blanc-rouge.
Ce fut une façon bien spéciale d'amorcer sa carrière dans la meilleure ligue au monde.

« Juste d'être dans ce vestiaire où de si grands joueurs de hockey se sont assis, et jouant avec Denis Savard, Chris Chelios, Petr Svoboda, Patrick Roy et Brian Hayward. La liste est longue », a déclaré Cassels, qui a inscrit huit buts et 27 points avec le Tricolore. « Avoir l'occasion de s'asseoir dans le vestiaire du Forum et d'être un Canadien de Montréal est un très bon souvenir pour moi. En ce qui concerne le hockey, c'est la plus grande ville dans laquelle j'ai joué. »

En voir plus