Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Aller de l’avant

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – « Ce fut une des décisions les plus difficiles que j’ai eu à prendre comme dirigeant des Canadiens de Montréal. »

Ces mots furent les premiers qui sont sortis de la bouche de Marc Bergevin, lors d’un point de presse en début de soirée mercredi, où il a commenté la transaction qui a envoyé P.K. Subban en direction de Nashville en retour de Shea Weber.

Alors que de nombreuses rumeurs entourait Subban la semaine dernière à Buffalo à l’occasion du repêchage, le directeur général du Tricolore a décidé de passer à l’action mercredi en envoyant le défenseur Torontois dans la capitale américaine du country. N’étant aucunement obligé de le faire, Bergevin a indiqué à maintes reprises que s’il n’avait pas acquis un joueur de la trempe de Weber, Subban serait encore à Montréal.

« Nous venons d’effectuer une importante transaction qui, j’en suis convaincu, fera des Canadiens une meilleure équipe. Nous venons d’obtenir en Shea Weber un défenseur de premier plan dans la LNH, un leader exceptionnel et un joueur qui, selon nous, améliorera notre brigade défensive et notre jeu de puissance pour plusieurs saisons », a mentionné Bergevin, au sujet de celui qui portera le numéro 6 à Montréal. « Shea a dominé tous les défenseurs de la LNH la saison dernière avec 14 buts en avantage numérique. C’est un défenseur complet, avec un gabarit imposant qui possède un puissant lancer frappé. »

Si Subban a souvent été reconnu pour son caractère flamboyant, autant sur la glace qu’à l’extérieur, Bergevin a tenu à être clair en précisant que le lauréat du trophée Norris en 2013 n’a jamais été un problème dans le vestiaire. Au bout du compte, il a décidé de prendre une décision hockey. Une difficile, mais qui était bonne pour l’organisation et pour l’équipe.

« P.K. Subban est un joueur spécial, doué d’un énorme talent. Il a rendu de précieux services à l’organisation des Canadiens, autant sur la glace que par sa contribution dans la communauté », a ajouté le D.G. montréalais. « Je lui souhaite la meilleure des chances avec les Predators. »

Faisant son arrivée à Montréal après 11 saisons au Tennessee, Weber possède de son côté également une feuille de route bien remplie. Deux médailles d’or olympique, finaliste au trophée Norris à trois reprises et membre de la première équipe d’étoiles de la LNH à deux occasions depuis le début de sa carrière. Le colosse originaire de Sicamous, en Colombie-Britannique, a encore beaucoup de hockey à offrir, même si à presque 31 ans, il est de quatre ans l’aîné de Subban.

D’ailleurs, Bergevin croit que malgré le fait que Weber aura 41 ans à la fin de son contrat qui vient à échéance au terme de la saison 2026-2027, il a eu au cours des dernières années à Montréal un exemple qui lui fait penser que ce ne sera pas un problème avec son nouveau défenseur.

« Je crois que Shea Weber a encore beaucoup de bon hockey en lui. Il a été un défenseur étoile depuis longtemps et je ne perçois pas que ça change. Il est costaud et joue intelligemment. Durant les séries avec Nashville il a fait deux rondes et a joué en moyenne 27 minutes par match », poursuit Bergevin au sujet de celui qui compte 763 matchs d’expérience dans la LNH, où il a inscrit 443 point et présente un différentiel de plus-48. « Dans chaque transaction il y a un risque. Nous croyons qu’il est un excellent athlète. Dans notre cour nous avons Andrei Markov et les gens se posaient probablement des questions lorsqu’il a signé un contrat de trois ans [en juin 2014]. Mais je crois que nous sommes tous confortables en affirmant qu’il rend encore de précieux services aux Canadiens de Montréal. »

Bergevin est conscient de l’immense popularité qu’avait et qu’aura toujours Subban à Montréal, mais il croit que son remplaçant rendra d’immenses services à sa nouvelle équipe. En évoluant depuis toujours dans l’Association de l’Ouest depuis le début de sa carrière, Weber est peut-être un peu moins connu des partisans du bleu-blanc-rouge. Mais cette situation ne devrait pas prendre de temps avant de changer selon le haut dirigeant du Tricolore.

« Une des raisons qui fait de Montréal est un marché spécial est la passion de nos partisans. Lorsque vous êtes passionné, ces réactions viennent avec le territoire », conclut Bergevin. « Je les comprends, mais je ne crois pas que ça prendra beaucoup de temps avant qu’ils n’apprécient Shea Weber. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Les Canadiens font l'acquisition du défenseur Shea Weber des Predators de Nashville, en retour de P.K. Subban
Point de presse de Marc Bergevin
Dix choses a savoir su Shea Weber
Entrevue de Marc Bergevin avec HabsTV

En voir plus