Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Ah! Le plein air

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Avec le début de la saison régulière approchant à grands pas, les joueurs des Canadiens auront la chance de se connaître sous toutes leurs coutures au cours des prochains jours.


À compter de dimanche soir, le Tricolore sera loin des projecteurs et c’est exactement ce que recherche Jacques Martin. Ses ouailles prendront le chemin de Teen Ranch à Caledon en Ontario où elles auront un cours d’Esprit d’équipe 101.

Bien qu’il ne tremble pas dans ses patins, Ryan O’Byrne est curieux de savoir ce qui lui pend au bout du nez.
 
« Personne ne sait exactement ce qui va se dérouler, mais nous avons entendu tout sorte de rumeurs. Je crois même qu’il y aura des lits superposés », a lancé le défenseur de 6 pieds 5 pouces, le sourire aux lèvres. « Nous tous serons ensemble au milieu de nulle part et c’est ce qui compte.
 
Bien qu’il n’ait pas complètement vendu la mèche à ses joueurs comment les prochains jours allaient se dérouler, Jacques Martin a néanmoins clarifier certains éléments.

« J’ai toujours fait ce genre de séance de team building avec mes équipes », a indiqué Martin. « C’est une excellente occasion pour les joueurs d’apprendre à se découvrir et de développer leur leadership. Nous allons effectuer des séances d’entraînements en matinée, tant sur la glace qu’hors glace  puis en après-midi et en soirée, nous allons faire plusieurs activités, certaines physiques, qui permettront de développer le sentiment de responsabilité et de leadership. »

O’Byrne voit d’un bon œil ce changement drastique à la routine habituelle et il envisage avec enthousiasme la conclusion de son meilleur camp d’entraînement chez les professionnels.

« Je crois que ça va être agréable. Nous nous entendons déjà bien depuis le camp d’entraînement et ces prochains jours ne feront pas exception », a continué O’Byrne. « Je crois que la chimie s’est installé dès le Jour 1 cette année. Les gars sont toujours en train de blaguer et de se taquiner, beaucoup plus que par le passé. Cette retraite va nous aider d’être encore plus tricoté serré avant le début de saison et ce long voyage sur la route. »
 
N’étant pas étranger à la vie sauvage, Carey Price a une meilleure idée que ses coéquipiers de ce qui les attend.

«Je ne suis jamais allé dans une retraite fermée comme ça, mais ma famille a le même genre de ranch en Alberta qui se nomme le ranch Circle Square et ils y reçoivent des groupes tout le temps alors je sais un peu à quoi m’attendre » a admis Price, qui est véritablement un amant de la nature.

Pour le nouveau venu Brian Gionta, ce qui est sur le point d’arriver est totalement hors de sa zone de confort, n’ayant jamais connu une telle expérience.

«C’est certainement une première pour moi, même après toutes ces années dans la Ligue » a avoué ce vétéran de dix saisons. «Je n’ai pas encore fait mes bagages parce qu’honnêtement, je n’ai aucune idée de ce que je dois apporter. Ils ne nous ont pas vraiment donné de consignes à l’exception de l’heure à laquelle l’autobus partait. Je suppose que nous allons tout découvrir lorsque nous arriverons là-bas. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

Lire aussi
Sergei Kostitsyn cédé à Hamilton
Carey est prêt 
Quand Stewart s'en mêle 
En voir plus