Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des lignes de côté à la formation de départ

Aforlabi Agbon Tafara a appris à patiner sur la patinoire BLEU BLANC BOUGE de LaSalle

par Dan Braverman, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Lorsqu'il était en première année, Aforlabi Agbon Tafara était déjà un grand fan de hockey et des Canadiens, et rêvait de pratiquer son sport favori.

Quand ses professeurs ont suggéré qu'il apprenne à patiner à la patinoire BLEU BLANC BOUGE du Parc Hayward de LaSalle, de l'autre côté de son école, Aforlabi était évidemment très fébrile.

«Depuis que je suis tout petit, je veux jouer au hockey, confie l'ancien élève de l'école L'eau Vive. Lorsque j'ai appris qu'on allait patiner, j'étais vraiment content.»

L'un de ses professeurs, Annie Gravel, se souvient d'avoir pris la décision avec le professeur d'éducation physique d'Aforlabi pour qu'il puisse bénéficier de la motivation que lui apporterait la pratique du sport.

«Il voulait vraiment apprendre à patiner et lorsqu'on lui a proposé, il était très excité, décrit la professeure. Ça lui a pris un ou deux entraînements et il était déjà pas mal meilleur que tout le monde. Il voulait vraiment jouer au hockey»

Aforlabi a démontré des habiletés naturelles dès le début, mais il n'aurait peut-être même pas eu l'occasion de jouer au hockey tout court, n'eût été l'aide de la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

La Fondation est responsable de la construction de neuf patinoires BLEU BLANC BOUGE - dont la dernière, inaugurée à Ahunstic-Cartierville mercredi - et apporte également du soutien aux enfants qui auraient autrement de la difficulté à pratiquer leur sport préféré.

«Elle l'aide beaucoup. Malheureusement, il n'a pas tout l'argent nécessaire pour pratiquer tous ces sports. On sait tous que c'est un sport coûteux, a expliqué Annie Gravel.

«Les gens de la Fondation [en partenariat avec Hockey Canada et l'Association de hockey mineur de LaSalle] sont derrière lui; on lui a fourni de l'équipement et payé les frais d'inscription lors des trois dernières années, ce qui a beaucoup aidé ses parents.

«Sa famille n'aurait pas été en mesure de continuer sans ça. Il est très chanceux d'avoir la Fondation pour l'appuyer.»

Même si Aforlabi se souvient avoir trébuché lorsqu'il a posé les pieds sur la glace pour la première fois, le jeune homme - aujourd'hui en sixième année - en a fait du chemin depuis ses premiers coups de patin, ce qui rend bien évidemment la Fondation très fière. Non seulement il en est à sa quatrième année au hockey organisé, mais Aforlabi, qui aura bientôt 12 ans et qui se décrit comme un centre offensif avec un puissant tir des poignets, a récemment été nommé capitaine des Cougars de LaSalle Atome B.

«C'est une grande source de motivation pour tout le monde, il est toujours content de chanter avec tout le monde, il aime avoir du fun. Il a l'air tellement gêné, mais lorsqu'il est sur la glace, c'est tout le contraire. Il est incroyable», conclut Annie Gravel.

Grâce aux patinoires BLEU BLANC BOUGE, dont la plus récente inaugurée à Ahuntsic-Cartierville, des centaines d'enfants du Québec auront la même chance de pouvoir s'équiper et pratiquer leur sport favori.

En voir plus