Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

À vos marques, prêt, marquez!

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Ne pas patienter que tous les spectateurs eurent regagnés leur siège pour inscrire le filet vainqueur en prolongation n’est rien de nouveau pour les Canadiens.


Jeudi au Centre Bell, Tom Kostopoulos a frappé à la vitesse de l’éclair en scellant l’issue du match après seulement 48 secondes à la première période de prolongation. En déjouant Martin Biron, Kostopoulos a enfilé le sixième plus rapide dans l’histoire de l’équipe en prolongation.
 
Buts les plus rapides en prolongation  par Montréal
Date Joueurs Temps Résultat
18 mai 1986 Brian Skrudland 0:09 3-2 @ CGY
19 avril 1991 Stéphane Richer 0:27 4-3 vs Bos
11 avril 1980 Yvon Lambert 0:29 4-3 @ HFD
5 juin 1993 John LeClair 0:34 4-3 @ LA
10 avril 1969 Ralph Backstrom 0:42 3-2 vs BOS
24 avril 2008 Tom Kostopoulos 0:48 4-3 vs PHI
Et comme Kostopoulos, ce n’est pas toujours le héros attendu qui joue les héros. Le 18 mai 1986, lors du deuxième match de la finale de la coupe Stanley contre les Flames de Calgary, l’infatigable Brian Skrudland avait inscrit le but le plus rapide, non seulement dans l’histoire de l’équipe, mais également du circuit, en trompant la vigilance du gardien Mike Vernon après seulement neuf secondes pour donner un gain de 3 à 2 aux Canadiens pour niveler la série 1 à 1.

Outre Skrudland et Kostopoulos, cinq autres joueurs des Canadiens ont scellé l’issue d’une rencontre en moins d’une minute au fil des années, dont Éric Desjardins (51 sec.) et John LeClair (34 sec.) lors de l’incroyable parcours des Canadiens en séries en 1993 où Montréal avait remporté dix rencontres de suite qui avaient nécessité la prolongation.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus