Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À toute vitesse

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Le parcours des Sénateurs rappelle ceux des Canadiens

La cuvée 1976-1977 des Canadiens n'a fait qu'une bouchée de ses adversaires lors des séries.

MONTRÉAL - Lorsque cela fait plus de 80 ans qu'une ville n'a pas célébré une conquête de la coupe Stanley, qui pourrait blâmer les Sénateurs de vouloir en finir au plus vite. Même s'ils continuent au même rythme effréné, le parcours d'Ottawa sera néanmoins une pâle comparaison à ceux des Canadiens par le passé, qui savaient une chose ou deux à propos de gagner la coupe Stanley à la vitesse de l'éclair.

Avec des séries remportées en cinq matchs contre les Penguins, les Devils et les Sabres, les Sénateurs pourraient être la formation à ravir le plus rapidement le précieux trophée en plus d'une décennie. Les Red Wings de Détroit ont présenté une fiche de 16-4 au printemps 1997 pour soulever la première de leurs deux coupes Stanley consécutives.

Mais lorsque le vient le temps de s'approprier la coupe Stanley dans l'intervalle d'un clin d'æil, personne ne l'a fait mieux que les Canadiens. Les deux conquêtes de la coupe les plus brèves de l'ère moderne furent la courtoisie du Tricolore.

En route vers la 15e coupe Stanley de son histoire en 1968, Montréal, guidé par Jean Béliveau, a affiché un dossier de 12-1, ne subissant qu'un seul revers en demi-finale contre les Blackhawks, après avoir balayé les Bruins et avant de faire de même avec les Blues en finale.

Les Canadiens ont de nouveau sorti le rouleau compresseur en 1976 pour la première de leurs quatre conquêtes consécutives. Après avoir balayé la série contre les Blackhawks lors de la ronde initiale, Montréal n'a connu qu'un seul moment de faiblesse lors du match numéro quatre contre les Islanders en demi-finale avant de disposer des Flyers en quatre parties lors de la finale.

Sprint vers la coupe
Aucune équipe n'a remporté la coupe Stanley plus rapidement que les Canadiens depuis 1967-1968.
ANNÉE ÉQUIPE V D %
1976 12 1 0.923
1968 12 1 0.923
1988 16 2 0.889
1977 12 2 0.857
1969 12 2 0.857

Les Oilers d'Edmonton cuvée 1988 présentent leur parcours le plus impressionnant depuis l'adoption du formation actuelle des séries en 1987 où 16 victoires sont nécessaires pour mettre la main sur la prestigieuse coupe. Les seules anicroches furent un revers contre les Jets en première ronde et un autre contre les Red Wings en finale de la Conférence Clarence-Campbell. Cette performance remarquable fut toutefois assombrie par le départ du vainqueur du trophée Conn Smythe Wayne Gretzky vers le soleil chaud de la Californie quelques mois plus tard.

Seulement deux équipes ont connu un parcours parfait. Les Red Wings de Détroit furent les premiers à réaliser l'exploit avec un dossier de 8-0 durant les éliminatoires de 1952 alors que les séries consistaient de deux séries quatre de sept. Les Canadiens ont suivi huit ans plus tard lorsqu'ils ont établi leur record de cinq conquêtes consécutives en 1960. Mené par Jacques Plante, le Tricolore a facilement disposé des Blackhawks et des Maple Leafs en quatre matchs, surclassant ses adversaires 29-11 au chapitre des buts.

En plus de tenter de devenir la première formation canadienne à remporter la coupe Stanley depuis les Canadiens de 1993, les Sénateurs tentent également de prendre leur place dans l'histoire parmi les formations les plus efficaces.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

En voir plus