Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À moitié chemin

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL - N’ayant jamais surmonté un déficit de 0-3, les Canadiens n’avaient jamais forcé non plus la présentation d’un sixième match en pareilles circonstances. Jusqu’à samedi.



Alors qu’il faisait face à l’élimination pour un deuxième match consécutif, le Tricolore a accompli cet exploit pour la première fois de son histoire avec l’aide de deux joueurs qui ont aussi vécu leur première fois : Devante Smith-Pelly et Pierre-Alexandre Parenteau, auteurs de leur premier but en séries éliminatoires dans l’uniforme tricolore.

« N’importe quel but en séries est important, mais d’en inscrire un au Centre Bell, c’est incroyable. C’est assurément dans le haut de ma liste », s’est exclamé Smith-Pelly, qui compte six buts à sa fiche en 23 rencontres éliminatoires en carrière, à son retour au vestiaire. « Je crois que ça a donné à tout le monde une montée d’adrénaline. Tout le monde était très intense dans les présences qui ont suivi le but, incluant la foule. »


Ce but a effectivement galvanisé les troupiers de Michel Therrien qui ont mené par la marque de 1 à 0 pendant un peu plus de quarante minutes entre la première et la troisième période, l’avance qu’ils ont tenu le plus longtemps depuis le début de la série, en excluant le quatrième match.

« Il n’y avait pas de sentiment de panique, même lorsqu’ils ont marqué leur but », de souligner Michel Therrien à propos du deuxième filet des séries de Steven Stamkos qui a ramené tout le monde à la case départ en milieu de troisième période. « Nous sommes devenus encore meilleurs à partir de ce moment-là. »

« On ne s’est pas découragé. On aurait pu se dégonfler après ce but-là, après avoir dominé pour une bonne partie de la rencontre », a pour sa part expliqué Parenteau, nommé première étoile du match. « On a continué à forcer le jeu et ça a fini par rapporter. Je ne pense pas qu’on méritait d’être 0-3 dans la série, c’est l’opinion de tout le monde dans le vestiaire. »

Aujourd’hui dans le siège qu’occupait son homologue Dave Cameron des Sénateurs d’Ottawa il y a à peine deux semaines, Michel Therrien sent la pression monter du côté des Floridiens.

« Ce n’est pas facile d’avoir une avance de 3-0 – nous l’avons vécu il y a deux semaines », d’affirmer le pilote du Tricolore, en référence à la série de premier tour contre les Sénateurs que le Tricolore a remportée 4 à 2 après avoir mené 3 à 0. « Lorsque tu n’obtiens pas la quatrième victoire, tu sens la pression monter. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour forcer un septième match à Montréal. »

Un septième match à Montréal, qui devient ainsi la nouvelle priorité des Canadiens.

« Nous avons une occasion de revenir ici pour le match 7, et c’est la mentalité que nous avons en allant à Tampa», de souligner P.K. Subban, qui, grâce à sa passe sur le but vainqueur, a pris le deuxième rang des défenseurs du circuit au chapitre des points. « Nous n’avons rien accompli encore. Notre but est de continuer à jouer, mais au final, le Lightning mène toujours 3 à 2 ».

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Cinq choses à savoir: match #5
Ce n’est pas fini
Price parmi les finalistes pour le trophée Ted Lindsay

En voir plus