Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À l’avant-scène

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – La saison de David Desharnais ne s’est pas amorcée dans la LNH, mais fort est à parier que la prochaine la sera.


Pour un joueur que les équipes ont boudé au repêchage et qui s’est finalement entendu à titre de joueur autonome avec les Canadiens, Desharnais n’a pas attendu bien longtemps avant de prouver qu’il pouvait rivaliser avec les meilleurs. Avant de recevoir l’appel de Montréal, il connaissait déjà le succès à Hamilton, son compagnon de trio Max Pacioretty attribuant ses récents succès aux talents de fabricant de jeu de Desharnais.

Revoyez les buts de Desharnais
Après une autre saison où il a été dominant à Hamilton avec 45 points en 35 matchs et un différentiel de plus-14, Desharnais a été introduit dans l’alignement des Canadiens le 2 janvier pour le premier match de l’année 2011. À la fin de son deuxième match, contre les Penguins quatre jours plus tard, il enregistrait son premier point de la saison, une aide sur le but égalisateur d’une rencontre qui allait finalement se conclure en victoire. Moins d’une semaine plus tard, toujours contre les Penguins, il marque son premier but dans la LNH, au Centre Bell de surcroît.

Desharnais terminera la saison comme étant une des plus belles surprises de la saison 2010-2011 en marquant huit buts et ajoutant 14 passes pour un total de 22 points en 43 matchs avec les Canadiens.

«Je suis très heureux avec la façon dont ma saison s’est déroulée. Lorsque j’ai reçu le coup de fil, je savais que c’était l’occasion que j’attendais depuis longtemps et je savais que je devais en tirer avantage », a mentionné le numéro 58, qui a été comparé en quelques occasions à Brian Gionta ou Martin St-Louis, en raison de sa modeste stature. «Je me sens bien avec ce que j’ai accompli. J’ai franchi beaucoup de terrain cette année. »

En plus d’afficher un rendement plus que respectable, le dévouement et l’éthique de travail de Desharnais l’a aidé dans sa progression, ainsi qu’a gagné la confiance de l’entraîneur Jacques Martin, qui n’a pas hésité à donner plus de responsabilités et de temps de glace au jeune centre de 24 ans.

La saison de Desharnais a ultimement pris fin deux matchs avant le reste de l’équipe, alors qu’une blessure au genou l’a forcé à rester sur les lignes de côté.

«Il n’y a jamais vraiment de bon moment pour ce genre de chose, mais ça a été un peu plus difficile pour moi, puisque ça allait bien avec Gionta et Gomez. Nous étions en prolongation, nous savions tous à quel point c’était important – je n’étais seulement pas capable de finir la rencontre », a admis Desharnais qui peut grader la tête haute en jetant un regard à sa saison.

« Je crois que j’ai réussi à prouver à tout le monde que j’avais ma place dans cette Ligue et en même temps, ça m’a fait du bien de me le prouver à moi-même. »

Desharnais aura l’été pour se remettre – et pour travailler sur l’obtention d’un contrat pour la saison 2011-2012. Avec un peu de chance, ce ne devrait pas être le problème.

Justin Fragapane écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.


VOIR AUSSI
Les buts de Desharnais
Droit comme un chêne
Hal l’inébranlable
Offre d'emploi : vidéographe
Votez pour le Jeu de l'année canadiens.com.
En voir plus