Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À l'aube des grandes décisions

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Le calendrier préparatoire tire à sa fin. L’heure des grandes décisions approche.


Avec plus qu’un seul match à disputer lors du calendrier préparatoire alors que les Canadiens affronteront les Islanders de New York au Colisée de Québec, certains joueurs auront une autre chance d’impressionner l’entraîneur-chef Jacques Martin. Toutefois, lorsque le personnel hockey s’assoira pour prendre la décision finale de l’alignement du 7 octobre contre les Maple Leafs plus d’un facteur fera la différence.

« Le contrat est un facteur à considérer, mais vous devez aussi considérer si le joueur doit être soumis au ballottage », a expliqué Martin. « Vous devez soupeser cette question et vous devez aussi prendre en considération le caractère contre le talent lorsque tu regardes tes 13e et 14e attaquants. Très souvent, je crois que le caractère l’emporte sur le talent. C’est l’attitude de l’individu et les autres choses qu’il apporte. Toutes ces choses entrent en jeu lorsque nous prenons une décision. »

L’une des révélations du camp d’entraînement des Canadiens cette année, Ryan White a bien l’intention de poursuivre si l’intention se présente samedi à Québec alors que Jacques Martin ne dévoilera son alignement que samedi matin.

« C’est très excitant d’être encore ici et d’avoir toujours ma chance », a expliqué White. «  Tous les gars comme moi ne souhaitent avoir qu’une chance. J’ai travaillé fort cet été. J’ai fait tout ce qu’on m’a dit de faire et j’en récolte les fruits. Je suppose que je dois attendre ce qui va se passer, mais ce fut très agréable. Je m’y habituerais. »

Même son de cloche pour Alexandre Picard qui en a surpris plus d’un à la ligne bleue.

« C'est certain que j'aimerais être de l'alignement et d'avoir une autre chance de prouver ce que je peux faire », a admis Picard, qui a signé une entente d’un an avec le Tricolore comme joueur autonome cet été. « J'ai pris de la maturité et me concentre sur mon jeu. Je ne m'en fais pas avec ce que les autres font. »

Tandis que les plus jeunes se défoncent et tiennent à faire bonne impression, les vétérans ont d’autres préoccupations. Michael Cammalleri avait d’ailleurs un conseil à donner à son joueur de centre Tomas Plekanec.

« Je crois qu'il faudrait qu'il ralentisse la cadence », a lancé Cammy, tout sourire. « Je lui ai dit que durant le calendrier préparatoire il y a deux choses que tu veux éviter: être blanchi et terminer au sommet des pointeurs. Tu ne veux pas être aux extrémités de l’échelle. Je suis content de retrouver Pleky et Andrei. Nous sommes de plus en plus confortables et nous sommes impatients que la saison régulière commence. »

Les partisans aussi.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com



À VOIR ÉGALEMENT:
Le pool de hockey des Canadiens
Max Pacioretty cédé aux Bulldogs
  ELLE Québec - La préparation
  ELLE Québec - La séance photos
Jacques Martin a trouvé son homme
Gionta prend le flambeau 
En voir plus