Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

À la conquête de l'Ouest

Les Canadiens tenteront de retrouver le chemin de la victoire au cours de leur voyage de trois matchs en Californie cette semaine

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

SAN JOSE - Le Tricolore espère que son premier long voyage de la saison lui amènera bonne fortune.

Historiquement, particulièrement au cours des dernières années, le Bleu-Blanc-Rouge n'est jamais reparti de la Californie avec une impressionnante récolte de points en banque. Particulièrement à San Jose, où il amorcera justement un voyage de trois rencontres en quatre jours.

Mais contrairement aux années antérieures, ce périple sur le bord du Pacifique a lieu au mois d'octobre, dans la troisième semaine du calendrier. Avec une fiche de 1-3-1 après cinq rencontres, le fait de s'éloigner des distractions et de l'attention de Montréal pourrait être l'élément déclencheur à un revirement de situation tant attendu.

«C'est sûr que ce n'est jamais une mauvaise chose, ce sera une meilleure chose si on peut gagner des matchs ici. Je ne crois pas que ce n'est rien de négatif de profiter de la situation et de disputer de bons matchs consécutifs, pour revenir avec une fiche positive», a mentionné l'entraîneur-chef Claude Julien au terme de la séance d'entraînement de lundi.

Video: Point de presse de Claude Julien

Avec plusieurs nouveaux joueurs au sein de la formation en 2017-2018, ce pèlerinage leur permettra notamment de passer un peu plus de temps ensemble, en équipe. Alors que cette situation pourrait être favorable à l'esprit d'équipe, la chose la plus importante aux yeux de tous est la victoire. Le reste n'est qu'un bonus.

«Qu'on soit à la maison ou sur la route, il faut qu'on gagne. Il faut qu'on améliore notre situation. C'est sûr que sur la route, les gars sont ensemble et passent un peu plus de temps ensemble qu'à la maison, c'est normal. Quand on regarde la façon qu'on a joué, on est satisfaits de la façon qu'on a joué. On a encore des choses à travailler», laissé entendre Jonathan Drouin, qui a marqué son premier but avec le Tricolore samedi face aux Maple Leafs de Toronto.

Malgré des signes encourageants démontrés au cours des dernières rencontres, ces signes n'ont pas eu comme résultats des victoires de plus au classement pour la troupe de Julien. Dans l'optique de justement brasser la soupe et changer le cours des choses, surtout au SAP Center, Brendan Gallagher s'est présenté au domicile des Sharks de San Jose avec le crâne rasé, idéal pour le chaud climat californien, mais pas nécessairement pour aller se bronzer sur la plage.

Video: Gallagher à propos de sa nouvelle coupe de cheveux

Même s'il n'était pas avec les Canadiens lors de leur dernière victoire à San Jose, soit le 23 novembre 1999, l'attaquant de 25 ans était prêt à tout pour effectuer un revirement de situation et attirer la chance de leur côté. 

«Je ne sais pas trop quoi penser, mais c'était l'instant du moment. Je vais voir ce qui arrivera avec ça. J'avais besoin d'un changement. Si je ne me trompe pas, on n'a pas gagné ici depuis 1999. J'essaye de changer les choses. Peu importe comment, espérons que ça fonctionnera», a indiqué Gallagher, qui a récolté un but et une passe depuis le début de la campagne.
 
Si les coéquipiers de Gallagher sont d'accord avec lui et sont prêts à tout pour ajouter quelques victoires, ils ne sont pas nécessairement prêts à prendre la tondeuse à cheveux et faire comme le numéro 11. Drouin l'a d'ailleurs souligné en riant dans le vestiaire, à quelques mètres de l'adjoint au capitaine.

Video: Jonathan Drouin à propos du voyage dans l'Ouest

Par contre, ce dernier a connu sa part de succès dans l'Ouest américain au cours de sa jeune carrière avec le Lightning. Bien au fait des insuccès de sa nouvelle équipe en pareille situation, l'attaquant québécois espère qu'il pourra répéter avec le Tricolore ce qu'il a déjà accompli dans cet État par le passé.

«J'ai pas mal entendu parler que les Canadiens ont eu de la misère quand ils jouaient dans l'Ouest. Ce n'était pas le cas avec nous à Tampa, atteste Drouin, qui a inscrit deux buts et cinq points en neuf parties en carrière en Californie. Des fois il y a des buildings dans lesquels tu n'aimes pas jouer ou que tu ne te sens pas confortable. Moi j'aime ça jouer ici, j'aime ça jouer dans l'Ouest. Espérons que ça va changer cette année.»

En voir plus