Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

À la conquête de l'or

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Sur la ligne de départ, elles étaient 16. Maintenant, à la mi-course, il n’en reste que quatre équipes et une seule verra ses joueurs quitter la Suisse, bijou doré au cou.


Des quatre joueurs des Canadiens présents aux championnats de monde, un seul peut encore avoir des prétentions sur la plus haute marche du podium. Les États-Unis sont toujours dans la course.

Pour Christopher Higgins, le tournoi de la coupe du monde de hockey s’est amorcé avec une belle performance contre la France, une victoire de 6-2. Jusqu’à présent, Higgins a participé à quatre rencontres aux côtés de ses coéquipiers des États-Unis. Il a réussi à conserver un différentiel de +2 et a marqué un but dans une cause perdante en prolongation contre la Suisse, en ronde de qualification. En quarts de finale, les Américains ont eu raison des Finlandais par la marque de 3-2. Fait à noter, tous les buts ont été marqués au cours de la deuxième période. Le gardien de la formation américaine, Robert Esche, évoluant normalement en Europe, a réussi à garder son équipe dans le match, exécutant 47 arrêts contre la formation finnoise. Prochaine étape, la machine russe, qui a montré des signes de faiblesse jusqu’à présent dans le tournoi, disputant un match très serré contre la Biélorussie.

Du côté de la formation tchèque, celle-ci s’est inclinée en quart de finale contre la Suède, par la marque de 3-1, dans un match où le cachot a été souvent visité par les deux équipes, qui ont passé un total de 44 minutes au cachot. La Suède a même bénéficié à deux reprises d’une supériorité de deux hommes. Ils ont marqué à la première occasion, mais la République tchèque a réussi l’inimaginable, marquant son seul but du match avec seulement trois hommes sur la glace.

Dans le tournoi, Tomas Plekanec a obtenu de bons résultats, malgré les statistiques, qui ne représentent pas réellement l’implication du joueur des Canadiens. Ayant obtenu une passe et présentant un différentiel de +2 avant les quarts de finales, Plekanec a été considéré comme étant le meilleur joueur de sa formation, au sortir d’un match contre la Finlande.

La Slovaquie et la Suisse ont été éliminées du tournoi dès la ronde préliminaire. À leur décharge, les joueurs des Canadiens présents dans ces formations n’ont pas joué beaucoup de matchs avec leurs équipes respectives.

Jaroslav Halak a connu un bon tournoi devant le filet de ses compatriotes. Après avoir connu un premier match plus difficile contre la machine canadienne, il a rebondi à son deuxième départ, en forçant la prolongation contre la Finlande. Il a été le meilleur joueur de son équipe au cours de cette confrontation. Dans son troisième match, Halak a été laissé de côté au profit du gardien Jan Lasak. Le cerbère montréalais a toutefois été appellé en renfort après que les attaquants tchèques aient marqué à sept reprises après un peu plus de 30 minutes de jeu. Halak n’a cédé qu’une seule fois devant Patrik Elias, des Devils. Il a finalement clôturé sa participation aux mondiaux avec une victoire en prolongation contre la Norvège. Ces statistiques ont par contre relégué les Slovaques au cinquième rang du Groupe F, les empêchant de participer aux quarts de finale.

L’équipe hôtesse de la compétition, la Suisse, s’est inclinée de la même façon que les Slovaques, terminant la ronde de qualification à seulement un point de la Lettonie et du quatrième rang du groupe E. Le défenseur des Canadiens Yannick Weber a participé à seulement trois matchs de son équipe. Il a joué un peu plus de 18 minutes en moyenne tout en obtenant au minimum deux tirs au but par match.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À lire aussi
Christopher Higgins en direct de Berne
Christopher Higgins en direct de Berne (29 avril)
Tomas Plekanec en direct de Zurich (4 mai)
Tomas Plekanec en direct de Zurich (27 avril)
Le tournoi en images
Coupe du monde 2009
En voir plus