Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À la bonne place au bon moment

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Montréal, une situation idéale? Rares sont les joueurs autonomes qui l’ont affirmé au fil des ans, mais c’est le cas pour Alex Auld.


« L’offre est arrivée assez tôt et la situation était idéale pour moi », a expliqué Auld, qui s’est entendu avec les Canadiens sur une entente d’un an en moins de 90 minutes lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes jeudi après-midi. « J’étais très heureux d’avoir l’opportunité de jouer de nouveau au Canada et de travailler avec Carey Price. Ma femme et moi avons sauté sur l’offre. »

À son troisième arrêt dans la LNH dans une ville canadienne après Vancouver et Ottawa, Auld sait que les patins des gardiens à Montréal sont grands à chausser, notamment suite au départ de Jaroslav Halak qui avait grandement contribué aux succès des Canadiens au cours des dernières séries.

« La pression est toujours grande sur les gardiens à Montréal, peu importe ce qu’ils ont fait la saison la précédente », a affirmé Auld, très au courant des performances de Halak en 2009-2010. « Il y a eu tellement de grandes légendes qui ont défendu ce filet qu’il ne reste plus de numéros pour les gardiens. C’est vraiment une position unique dans le monde du sport. »

Appelé à former un tandem avec Price au cours de la prochaine saison, Auld n’avait que de bons mots pour le cerbère de 22 ans.

« Je ne le connais pas personnellement, mais j’ai joué à quelques reprises contre lui et je sais qu’il a un talent incroyable et qu’il sera un très bon gardien dans cette ligue », a expliqué Auld à propos de son nouveau partenaire. « Je serai là s’il a besoin de parler à quelqu’un. Je ne prétendrai certainement pas avoir toutes les réponses, mais je suis passé par presque toutes les épreuves qu’un gardien doit traverser dans la LNH. »

Après avoir disputé un sommet personnel de 67 matchs en 2005-2006, Auld a depuis disputé 27, 32, 43, et 24 matchs au cours des dernières saisons et n’a pas d’attente quant au nombre de rencontres où il devra défendre le filet du Tricolore en 2010-2011.

« Je n’aime pas amorcer une saison en sachant le nombre de matchs que je vais jouer »,  a poursuivi le gardien de 29 ans, qui a évolué pour Jacques Martin en 2006-2007. « C’est quelque chose qui se mérite. Jacques croit dans un système où il veut avoir deux gardiens en qui il a confiance et qu’il peut envoyer à tout moment. »

Jacques Martin ne sera pas le seul visage qu’il reconnaîtra lorsqu’il débarquera au Centre Bell au mois de septembre. Auld connaît également une chose ou deux sur l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx.

« Je connais très bien Pierre, même s’il n’était pas l’entraîneur des gardiens, mais celui du vidéo lorsque j’étais en Floride », a indiqué le vétéran de huit saisons. « Pierre était souvent sur la glace et en uniforme parce qu’Eddy Belfour ne pratiquait pas souvent. Nous travaillions alors souvent ensemble et il était très attentif aux détails. Je suis très excité de travailler de nouveau avec lui. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Qui est Dustin Boyd?
Qui est Alex Auld? 
Frédéric St-Denis paraphe une entente avec les Canadiens 
Curtis Sanford de retour
La PGA honore les Canadiens 
En voir plus