Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

À court de munitions

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Même si les Canadiens n’ont pas réussi à l’emporter contre la meilleure équipe de la LNH jeudi soir, ils se sont battus, jusqu’au bout.


En regardant la feuille de pointage d’après-match, on se rend rapidement compte que les Canadiens ont terminé en tête de toutes les catégories, à l’exception de la plus importante d’entre elles, celle des buts marqués. La troupe de Michel Therrien a envoyé plus de rondelles au filet, bloqué plus de tirs, distribué plus de mises en échec et remporté plus de mises en jeu.

«On a joué un bon match. On a compétitionné. J’ai beaucoup aimé l’éthique de travail de la plupart de nos joueurs. C’est ce qu’on demande. Tu travailles fort et parfois tu vas réussir à gagner et d’autres soirs, tu vas l’échapper. Mais une chose est certaine, les gars ont travaillé très fort ce soir», a mentionné l’entraîneur-chef du Tricolore qui a vu Max Pacioretty, une de ses armes de prédilection, tomber au combat en début de troisième période, après avoir été frappé de façon plutôt douteuse par le défenseur format géant Clayton Stoner.

«Je n’ai pas aimé la mise en échec», s’est contenté de commenter Michel Therrien qui a également mentionné que Pacioretty avait été envoyé à l’hôpital après la mise en échec, par mesure préventive, lui qui est victime d’une blessure au haut du corps.

La perte de leur meilleur pointeur tôt en troisième période a fouetté les Canadiens qui ont créé l’égalité moins de deux minutes plus tard par l’entremise d’un superbe tir sur réception de David Desharnais en avantage numérique. Toutefois en fin de match, après un but de Beleskey qui a redonné l’avance au Ducks, la perte de Pacioretty s’est fait sentir.

«C’est un gros morceau de notre équipe. C’est le genre de gars vers qui tu te tournes dans ce genre de situation en fin de match », a lancé Carey Price qui a stoppé 21 des 23 tirs dirigés vers lui. «De ne pas être en mesure de l’avoir sur la glace rend la tâche un peu plus difficile.»

David Desharnais, compagnon de première heure de Pacioretty, était du même avis que son gardien, même s’il est celui qui a permis aux Canadiens de croire en leurs chances de l’emporter contre la meilleure équipe de la LNH en trouvant le fond du filet.

«C’était un peu bizarre comme feeling quand Max est tombé. On voit que c’est vraiment un leader pour cette équipe», a mentionné Desharnais, ajoutant lui aussi qu’il va laisser la LNH statuer sur la gravité du geste de Stoner, bien qu’il avoue que selon son interprétation, une pénalité aurait dû être appelée.

Tous s’entendent toutefois pour dire que les Ducks et particulièrement leur gardien Frederik Andersen ont connu une bonne performance.

«Nous avons connu un bon match à l’exception du début. Nous nous sommes améliorés de période en période. Nous savions que ça allait être difficile et c’était un match serré », a rappelé Andrei Markov, qui a notamment participé, en compagnie de Price, Pacioretty et Tomas Plekanec, à la cérémonie d’avant-match pour honorer Saku Koivu. «C’est ça le hockey. Il faut apprendre de tout ça et sortir en ayant plus soif de victoire pour le prochain match. »

Et ce prochain match, le dernier de l’année 2014 au Centre Bell, aura lieu samedi soir, contre les Sénateurs d’Ottawa.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Revenir à la maison
Impliqué dans toutes les facettes
Un honneur mérité
Quand le chapeau te fait

En voir plus