Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

À coup de points

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Les Canadiens étaient au boulot mardi matin au Complexe Sportif Bell pour leur entraînement matinal, quelques heures avant leur départ pour Buffalo. La grosse nouvelle dans le vestiaire n’avait pourtant pas comme sujet le Tricolore, mais plutôt le spectacle qu’avait offert les Devils du New Jersey et les Rangers de New York, au Madison Square Garden lundi soir.

Les joueurs ont tous bien aimé le fait saillant du match Devils-Rangers qui consistait en trois batailles après la mise en jeu initiale.

« J’étais plutôt surpris de voir cela dans la LNH. Au même moment, c’était un gros match pour les deux équipes », explique Ryan White qui connait son lot de combats. « Je ne sais pas pourquoi c’est arrivé, mais c’était définitivement tout un spectacle ! Je suis persuadé que les gens à New York étaient heureux du spectacle auquel ils ont assisté. Cela avait les allures d’un match de série.»

White qui a jeté les gants à cinq reprises depuis son retour dans l’alignement des Canadiens reconnait l’importance des batailles dans la Ligue.

« Au fait, ça dépend. Certaines batailles sont stupides, mais les autres fois, tu te bats pour du temps de glace, pour un coéquipier, ou quelque chose du genre », avoue l’attaquant de 24 ans. « Ça aide à la chimie de l’équipe, et je trouve que les équipes qui se défendent sont les équipes qui réussissent le mieux dans la Ligue aujourd’hui. »

Les Canadiens affronteront les Sabres pour la première fois depuis le coup de Tyler Myers sur Scott Gomez, un coup qui lui a valu une suspension de trois matchs.

« Il sait que c’était un coup salaud, il a été suspendu », partage Brad Staubitz à propos du jeune joueur des Sabres. « On lui portera attention, mais il faudra aussi se concentrer sur la victoire et ne pas trop la perdre de vue. »

Son coéquipier Josh Gorges croit lui aussi que Myers méritera une attention, mais pas seulement pour son coup porté à Gomez le 12 mars dernier.

« Je crois qu’avec le style de joueur qu’il est, le nombre de minutes qu’il passe sur la glace et les minutes clés qu’il joue nous devrons lui porter attention, » explique le défenseur canadien. « C’est un grand joueur qui patine très bien, ce n’est pas toujours facile de l’attraper. Je crois qu’il faudra terminer nos mises en échec sur Myers, mais pas en guise de revanche, seulement dans l’esprit du match. »

Le pilote des Canadiens n’a pas de plans comme Lou Lamoriello ou John Tortorella lorsque vient le temps de lancer un message au jeune Myers, qui effectue son retour au jeu mercredi contre les Canadiens.

« Je crois que la Ligue a lancé le message. Nous devrons sauter sur la glace et travailler fort », lance Randy Cunneyworth. « Il a payé sa caution et je crois qu’il regrette la situation. C’est un jeune joueur, il était frustré et il y est allé un peu trop fort contre un joueur sans défense qui avait le dos tourné. Je crois qu’il a appris sa leçon. »

« S’il se rend pour la rondelle, nous allons le traiter comme tout autre joueur qui irait pour la rondelle. Il y a un temps et un endroit pour ça, » poursuit Cunneyworth. « Nous voulons simplement jouer contre eux, gagner et peut-être gâcher leurs chances aux séries. »

Voilà ce que les Canadiens ont en tête lorsqu’ils envisagent le duel de mercredi contre les Sabres, une revanche en points et non en poings.

VOIR AUSSI
Dans le calepin - 19 mars 2012
Faire parler les chiffres

L'après-match : 17 mars 2012
Guerrier jusqu’au bout 

En voir plus