Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

« Il traite tout le monde comme il traiterait ses propres enfants »

Parce qu'il lui apprend les rudiments du métier de hockeyeur dans la LNH, Jesperi Kotkaniemi est fier d'honorer Kirk Muller à la Réunion des capitaines

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - L'entraîneur associé Kirk Muller a été flatté d'apprendre que Jesperi Kotkaniemi le représenterait à la prochaine Réunion des capitaines.

Le Finlandais de 19 ans portera un chandail d'échauffement spécial, arborant le nom et le numéro de Muller avant le match du 3 décembre contre les Islanders de New York au Centre Bell.

« C'est vraiment une belle fleur, car je suis dans un très bon environnement avec des personnes très spéciales », a déclaré Muller, qui sera l'un des 11 anciens capitaines qui participeront aux festivités marquant le 110e anniversaire de la franchise. « Quand je regarde quelques-uns des ex-capitaines et des gars avec qui j'ai joué - et les gars contre qui j'ai joué et que je respecte - en plus des gars qui ont joué avant moi, le fait que KK me choisisse parmi ce groupe est un très beau geste. »

Pourquoi Kotkaniemi a-t-il choisi Muller parmi ce groupe? Ayant travaillé étroitement avec lui depuis son arrivée dans la LNH la saison dernière, l'ancien troisième choix au total du repêchage a développé une profonde reconnaissance envers son mentor.

« Il travaille avec plusieurs des plus jeunes gars comme moi, Nick [Suzuki] et Cale [Fleury]. Nous faisons toujours une petite séance d'entraînement supplémentaire après les autres gars. Nous effectuons quelques lancers et passes, nous travaillons sur les petites choses », a expliqué Kotkaniemi, avant de donner quelques précisions supplémentaires sur les facettes que Muller lui demande de perfectionner. « L'un des exemples est la récupération de la rondelle le long de la bande, ce que nous utilisons beaucoup en Amérique du Nord. Kirky est bon dans cet aspect du jeu, et il m'en apprend beaucoup à ce propos. J'ai aussi beaucoup appris sur le jeu de puissance. Il m'apprend de nouvelles choses tous les jours. »

Muller n'est pas seulement un bon entraîneur, cependant, selon Kotkaniemi. Le natif de Kingston, en Ontario, âgé de 53 ans, est bien plus que cela.

« J'apprécie le fait qu'il soit un bon gars. Il est toujours là pour nous. Il est toujours là pour aider les gars. Il est aussi de bonne humeur tous les jours et apporte beaucoup d'énergie dans la chambre », a déclaré M. Kotkaniemi. « Je pense qu'il est bon pour tout le monde. Il est là pour tout le monde. Il traite tout le monde comme il traiterait ses propres enfants. »

Parlant d'enfants, Muller et son épouse, Stacey, ont élevé quatre filles au fil des ans, qui sont toutes dans la vingtaine. Et il pense que ses compétences parentales lui donnent un avantage au niveau de la communication avec Kotkaniemi et compagnie.

« J'ai une fille qui a environ son âge. Les autres sont plus âgées. Je leur parle tout le temps, et en raison de cela, je crois pouvoir comprendre ce à quoi pense un jeune de son âge. C'est cette nouvelle génération, mais j'ai une expérience de première main grâce à mes filles. Cela aide à comprendre ce qu'ils pensent et ce qui est différent aujourd'hui par rapport à l'époque où j'avais 21 ans », a déclaré Muller. « Je pense que cela m'aide à les comprendre. »

Tweet from @CanadiensMTL: KK ��tait explosif apr��s celui-l��. 😤KK was fired up after that one.#GoHabsGo pic.twitter.com/PW9ofOg8JH

De son propre aveu, Muller n'a pas mis beaucoup de temps à devenir un partisan de Kotkaniemi. Il apprécie tout ce que le joueur de deuxième année du Tricolore a à offrir en matière de hockey.

« J'aurais aimé avoir son gabarit quand je jouais. Il sera un bon joueur de hockey dans les deux sens de la patinoire », a déclaré Muller, qui a vu Kotkaniemi inscrire 14 buts et 39 points en 97 matchs en carrière dans la LNH. « Si je repense à ma carrière, c'est ce que je voulais être, un bon joueur offensif et solide en défensive. Je vois qu'il pourrait certainement être ce type de joueur. Il ne sera pas unidimensionnel, il sera un bon joueur dans les deux sens. Il a la capacité de le faire. »

La remarquable éthique du travail de Kotkaniemi a aussi rapidement attiré l'attention de Muller. La volonté de l'ancienne vedette de la ligue élite finlandaise de constamment s'améliorer lui a fait gagner de gros points dans l'estime de celui qui a remporté la coupe Stanley en 1993.

« Son attitude est ce qui importe le plus. Il veut s'améliorer. Il veut travailler sur les facettes de son jeu auxquelles il n'a pas été habitué dans le style nord-américain. Il a connu du succès à l'étranger, et il y a une petite différence ici, et il apprend chaque jour », a déclaré Muller. « Mais il a la bonne approche psychologique pour le reconnaître et pour travailler après l'entraînement afin d'améliorer sans cesse son jeu. Il sait que je suis dans son coin et que toute critique de ma part à son endroit est simplement pour le rendre meilleur, car nous voulons le voir évoluer et devenir un élément important de cette équipe dans l'avenir. »

Alors, Kirk, que peux-tu nous dire à propos de KK que les gens ne savent peut-être pas?

« Il a l'air d'un gars décontracté et il aime s'amuser, les gens le regardent pendant le match et il est démonstratif, mais c'est un gars très compétitif. Je pense que parfois, quand les gens ont ce type de personnalité, cela peut être mal interprété et on ne fait pas toujours la distinction entre quelqu'un qui est compétitif et quelqu'un qui aime ce qu'il fait, mais quand vient le temps de tout donner et qu'il est question de son niveau de compétitivité, c'est en lui. Il a du cœur au ventre », a expliqué Muller. « Mais il y a aussi ce jeune enfant en lui qui aime toujours le fait qu'il joue et fait quelque chose qu'il aime faire, et il joue dans la LNH pour une franchise prestigieuse et dans une ville de hockey exceptionnelle. Il en profite, mais comprend que c'est un véritable test. »

Les partisans sont invités à retrouver leur siège à 18h45 pour la cérémonie d'avant-match, qui mettra en vedette 11 des 12 capitaines à la retraite, incluant le capitaine actuel Shea Weber. Henri Richard ne sera pas présent pour des raisons de santé, mais il sera tout de même honoré durant les festivités.

Les billets sont encore disponibles pour cette soirée historique. Pour acheter vos billets, cliquez ICI.

Les chandails seront mis à l'encan et la totalité des profits sera remise à la Fondation des Canadiens pour l'enfance dans le cadre de la 11e édition de son RadioTéléDON #unBUTuneAIDE, qui se tiendra en marge du match la même soirée.

En voir plus