We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Le gardien James Reimer accepte une offre de deux saisons avec les Maple Leafs

Friday, 07.25.2014 / 6:26 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le gardien James Reimer accepte une offre de deux saisons avec les Maple Leafs

TORONTO - Le gardien James Reimer et les Maple Leafs de Toronto ont évité l'arbitrage salarial en s'entendant sur un contrat de deux saisons d'une valeur totale de 4,6 millions $ US.

Les Maple Leafs ont confirmé la nouvelle vendredi.

Reimer, qui était joueur autonome avec compensation, et les Leafs devaient participer à une audience d'arbitrage lundi prochain. Finalement, Reimer touchera un salaire de 2,6 millions $ la saison prochaine, puis de deux millions $ en 2015-16. Il aura un impact de 2,3 millions $ dans le calcul du plafond salarial.

Reimer a perdu le poste de gardien no 1 des Leafs la saison dernière au profit de Jonathan Bernier. Il a toutefois repris du galon en fin de saison après que Bernier se soit blessé à un genou, mais il a été incapable d'aider l'équipe à se qualifier pour les éliminatoires.

Âgé de 26 ans et originaire de Morweena, au Manitoba, il a compilé un dossier de 12-16-1 la saison dernière avec une moyenne de 3,29 et un taux d'efficacité de ,911.

En quatre saisons avec les Maple Leafs, il a compilé une fiche de 65-48-15 avec une moyenne de 2,85, un taux d'efficacité de ,914 et 11 blanchissages.

Quote of the Day

We think that Randy is a very good coach. Our players think that Randy is a very good coach. We think that he's going to get the most out of this group. With the addition of the two assistants, a bit of a different dynamic, we're very comfortable that this is a quality coaching staff that's going to maximize the potential of this team.

— Maple Leafs GM Dave Nonis on head coach Randy Carlyle and his staff