Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

L'obstruction sur le gardien serait exclue des reprises vidéo, croit la LNH

Monday, 06.09.2014 / 8:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


L'obstruction sur le gardien serait exclue des reprises vidéo, croit la LNH

NEW YORK, États-Unis - Même si la LNH songe à étendre l'utilisation de la reprise vidéo, celle-ci ne devrait toujours pas être admissible pour vérifier l'obstruction sur le gardien de but.

Le comité de compétition de la LNH s'est réuni lundi, deux jours après un but controversé survenu lors du match no 2 de la série finale de la Coupe Stanley qui s'est produit après que le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist ait été bousculé. On a notamment abordé la possibilité d'étendre l'utilisation de la reprise vidéo. Cependant, en raison des nombreuses variables qui peuvent être prises en considération, le comité estime que la marge de manoeuvre est trop étroite pour permettre la révision de l'obstruction sur le gardien.

«Ce qu'il faut se souvenir, c'est que si on demande la reprise vidéo pour vérifier la validité d'un jeu, c'est afin d'avoir une réponse claire et incontestable, a dit Mathieu Schneider, l'adjoint spécial au directeur exécutif de l'AJLNH. Et ce n'est pas encore à point. C'est très difficile. Les choses dont nous discutons, dont le droit de l'entraîneur de demander la reprise vidéo, sont des choses sur lesquelles on pourrait obtenir une décision claire. Il reste néanmoins beaucoup de zones grises.»

Le but des Kings de Los Angeles qui leur a permis de se forger une avance de 2-0 dans cette série samedi soir n'est pas la raison pour laquelle l'obstruction sur le gardien est revenue sur la table lors de la rencontre annuelle du comité, mais c'est de toute évidence devenu un thème d'actualité. Les directeurs généraux de la ligue en discuteront aussi mercredi, mais le vice-président exécutif et directeur des opérations hockey de la LNH, Colin Campbell, s'attend à la mise sur pied d'une campagne de sensibilisation pour régler le problème plutôt que l'instauration d'un critère d'admissibilité à la reprise vidéo.

«Il faut éduquer nos joueurs et nos arbitres sur la façon d'enrayer l'obstruction sur le gardien dans certaines situations, afin de laisser moins de zones grises — sinon on pourrait passer à l'étape suivante, c'est-à-dire instaurer la reprise vidéo», a expliqué Campbell.

Rien n'a été établi au sujet des jeux qui pourraient être admissibles à la reprise vidéo la saison prochaine, un enjeu sur lequel pourraient se pencher les directeurs généraux plus tard cette semaine. Il existe de nombreuses possibilités.

«Nous avons discuté des dégagements dans les gradins, des buts marqués après un hors-jeu, a énuméré Campbell. Puis, on s'est posé la question dans le cas d'un but après un hors-jeu: Combien de temps? Est-ce cinq secondes? Est-ce 10 secondes? Qui a le contrôle de la rondelle? Lors d'une descente? Si la rondelle quitte le territoire? Qu'est-ce qui se produit si une pénalité mineure survient entre-temps et qu'un but est marqué alors qu'il y avait un hors-jeu? Est-ce que la pénalité mineure s'annule? Est-ce qu'une double mineure s'annule? Est-ce qu'une pénalité majeure s'annule?»

Un système permettant à l'entraîneur de demander la reprise vidéo pourrait faire partie du processus, à condition d'utiliser un temps d'arrêt. Les entraîneurs ne pourraient cependant pas demander la reprise vidéo pour de l'obstruction sur le gardien.

Quote of the Day

When somebody goes out and is there to score goals, but is also there to make some big hits, fight, do all of those things, and he has a great mustache, it was great to see him get that hit and get everybody going.

— Colin Wilson on teammate Eric Nystrom, who scored a goal in Predators' win vs. Kings
2015 Coors Light NHL Stadium Series