Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

La série contre les Rangers aura du cachet pour certains membres du CH

Friday, 05.16.2014 / 5:26 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


La série contre les Rangers aura du cachet pour certains membres du CH

BROSSARD, Qc - De l'avis général, la série contre les Rangers de New York aura beaucoup moins de cachet que celle contre les Bruins de Boston. Mais elle aura quand même un certain charme pour quelques joueurs du Canadien.

À commencer par Brandon Prust, qui a disputé trois saisons à New York de 2009 à 2012, avant d'être échangé au Tricolore.

«Je suis fébrile. Au fond de moi, j'espérais que les deux équipes s'affrontent. Ce sera bien de retourner à New York, à Madison Square Garden. Nous voulons poursuivre notre chemin et mettre fin à leur parcours. Ce serait une belle sensation de réussir.

«Certains des joueurs dans cette équipe sont de bons amis... mais pas pour les deux prochaines semaines», a ajouté le robuste attaquant.

Même Dale Weise éprouve un petit quelque chose à l'idée d'affronter les Rangers puisque ceux-ci l'ont repêché au quatrième tour en 2008. Il a disputé 10 matchs pour les 'Blue Shirts' en 2010-11 avant de se retrouver avec les Canucks de Vancouver.

«C'est un peu spécial, oui, a-t-il reconnu. Ils m'ont donné ma première opportunité de jouer dans la Ligue nationale, alors je suis reconnaissant pour ça.»

Et jouer au Madison Square Garden s'avère toujours un événement spécial aux yeux de Max Pacioretty, qui est originaire du Connecticut, un État avoisinant la métropole du nord-est américain.

«Il y a toujours plus d'amis et membres de ma famille qui viennent me voir jouer, a affirmé l'attaquant du CH. J'allais voir des matchs à MSG quand j'étais jeune, alors ça va être 'cool' comme sensation.»

Même Daniel Brière ressentira quelque chose de particulier.

«C'est une équipe que j'ai appris à détester ces dernières années», a dit l'attaquant québécois, en faisant allusion à l'époque où il s'alignait avec les Flyers de Philadelphie, une équipe qui a développé une forte rivalité avec les Rangers.

Enfin, la finale de l'Association de l'Est mettra aux prises Michel Therrien et Alain Vigneault, deux entraîneurs qui sont devenus de bons amis au fil des ans à force de graviter tous les deux dans l'univers du hockey professionnel.

«Oui, il y a une amitié et beaucoup de respect entre nous deux. Mais pendant deux semaines, on va mettre notre amitié sur la glace, et laisser place à l'esprit de compétition», a dit Therrien.

Malgré tout cela, plusieurs s'inquiètent de voir les joueurs du Canadien afficher une baisse de motivation à la suite d'une série contre les Bruins qui a fait place à beaucoup d'animosité en dehors de la patinoire.

Therrien a dit ne pas craindre une baisse de régime des siens.

«Je vois un groupe qui est excité de se retrouver en finale de conférence, a dit le pilote du CH. C'est ce qui est important à mes yeux.»

«Ça va être important de retrouver l'émotion qu'on avait contre les Bruins, a reconnu Brière. Contre les Bruins, on n'avait pas besoin de regarder bien loin pour se motiver. Ça va être un de nos grands défis d'en arriver au même niveau d'émotion, en début de série surtout.»

Sans surprise, P.K. Subban ne croit pas que cela posera problème. À ses yeux, trouver le bon niveau de motivation devrait venir tout naturellement chaque fois qu'un hockeyeur se retrouve sur la patinoire.

«L'émotion, c'est à cause de ça qu'on joue au hockey, a-t-il souligné. Nous ne pouvons pas nous attarder à ce qui s'est passé dans la dernière série parce que ce qui importe maintenant, c'est cette série-ci. Si tu penses à la dernière série, tu vas être en retard sur tout le monde et tu ne seras pas prêt à jouer.

«Les Rangers s'en viennent dans notre aréna, c'est une bonne équipe qui joue du bon hockey et elle peut nous battre si nous ne sommes pas prêts. Nous devrons être concentrés sur cette série et sur le match de (samedi), et rien d'autre, a ajouté le défenseur no 76 du Tricolore. Ce sont les séries. Tout ce qui est arrivé hier, il faut l'oublier, tourner la page et aller de l'avant.»

Quote of the Day

I'm just excited about the opportunity. I've been on the ice earlier than usual and in the weight room, pushing around a little more weights than usual. Every day I go into a workout with a smile on my face and ready to go. When you do have a little more responsibility, you want to take your lunch pail and get ready to work.

— Brian Elliott to Jeremy Rutherford of the Post-Dispatch on being the Blues' No. 1 goalie