We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

P.K. Subban savoure les marques d'affectation à son endroit et celui du CH

Thursday, 05.15.2014 / 4:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


P.K. Subban savoure les marques d'affectation à son endroit et celui du CH

BOSTON - Ç'a commencé par un torrent d'animosité. Mais P.K. Subban avait le goût de partager son amour après que le Canadien eut éliminé les Bruins de Boston.

La cible d'insultes racistes après son filet vainqueur réussi lors du premier match de la série du deuxième tour, le charismatique défenseur du Tricolore a donné un bisou à l'analyste Pierre McGuire à la conclusion de l'entrevue qu'il a donnée à ce dernier après le septième match, mercredi soir.

«Ouais, bébé», a lancé un Subban qui jubilait après que McGuire l'eut félicité pour sa qualification en finale de l'Association Est. Cette série contre les Rangers de New York commencera samedi à Montréal.

Bon nombre d'amateurs de hockey sont tombés en amour avec le CH, qui faisaient figure de négligés contre les méchants Bruins.

Les joueurs du Canadien ont montré à la grandeur du pays qu'ils travaillent fort, qu'ils sont fiers et qu'ils sont tenaces.

«C'est assurément une équipe spéciale et si nous ne le savions pas avant les séries, nous le savons maintenant», a reconnu Max Pacioretty, qui a bien rebondi après un lent départ dans la série.

«Dès mon arrivée, j'ai senti que ceci est une équipe spéciale, a renchéri Dale Weise, que le CH a obtenu des Canucks de Vancouver le 3 février. Il y a de la résilience dans cette équipe. Quand nous avons le dos au mur et que nous avons besoin d'une grande performance, nos joueurs principaux se présentent. Et nous avons tellement de profondeur. J'aime vraiment notre équipe.»

L'approche du Canadien a été bien décrite par Michel Therrien avant le deuxième match, alors qu'il a prononcé des paroles qui, à ce moment-là, ont été interprétées comme étant une invitation à Thomas Vanek et d'autres à mieux jouer.

«Une chose qui n'est pas négociable dans notre équipe... L'éthique de travail n'est pas négociable, l'attitude n'est pas négociable et le sens de la compétition non plus, a-t-il dit. C'est là quelque chose que nous exigeons de tous nos joueurs. On doit s'assurer que tout le monde offre ces éléments-là à chaque présence sur la patinoire, à chaque match.»

Therrien était fier des siens, et avec raison, mercredi.

«C'est tout un accomplissement pour notre groupe, a-t-il dit. On vient de battre la meilleure équipe dans la ligue. On tirait de l'arrière 3-2 (dans la série) et on a montré beaucoup de caractère, beaucoup de passion. D'avoir pu gagner la série ici à Boston, où c'est difficile de jouer... Je suis fier de la performance de nos joueurs.»

Mais comme Therrien n'a pas tardé à le souligner, il faudra vite oublier la victoire contre les Bruins afin de se concentrer sur la finale de l'Est.

Le CH affrontera une autre des six équipes d'origine de la LNH, les Rangers. Ceux-ci ont également remporté une série empreinte d'émotions contre les Penguins de Pittsburgh.

Après avoir eu raison du finaliste au trophée Vézina Tuukka Rask dans la série contre Boston, le Tricolore affrontera maintenant Henrik Lundqvist, qui a porté les Rangers sur son dos lors du match décisif contre Sidney Crosby et compagnie.

Price et Lundqvist se sont affrontés en finale du tournoi olympique à Sotchi, où les Suédois ont été déclassés et malmenés 3-0.

Le roi Henrik a une fiche en carrière de 13-11-2 contre le Canadien. Il a connu des difficultés à Montréal, où il montre un dossier de 4-5-2 avec une moyenne de 3,87 et un pourcentage d'arrêts de ,876.

Ce qui explique sans doute pourquoi le réserviste Cam Talbot a disputé les deux rencontres au Centre Bell cette saison. Lundqvist n'a pas joué à Montréal depuis une victoire en fusillade de 4-3 acquise au mois de mars 2009. Sa dernière victoire en temps réglementaire, au compte de 5-3, remonte à février 2008.

Son taux d'arrêts en carrière contre le CH est de ,897. Price, de son côté, a une fiche de 8-5-1 avec cinq jeux blancs et un pourcentage d'arrêts de ,934 contre les Rangers.

Le club montréalais a fini quatre points devant New York au classement en saison régulière. Le Canadien a blanchi les Blue Shirts 2-0 lors du match d'ouverture locale des Rangers le 28 octobre, perdu 1-0 au Centre Bell le 16 novembre, et défait les Rangers 1-0 en prolongation lors du dernier week-end du calendrier régulier.

Quote of the Day

It's pretty crazy, but believe me when I say we didn't draft these players with the mindset we had to because they had good hockey-playing dads. It just turned out that way. But we're certainly glad they're a part of our organization.

— Arizona Coyotes director of amateur scouting Tim Bernhardt regarding the coincidence that six of the organization's top prospects are sons of former NHL players