Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Patrick Roy a hâte de vivre ses premières séries de la LNH comme entraîneur

Wednesday, 04.16.2014 / 9:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Patrick Roy a hâte de vivre ses premières séries de la LNH comme entraîneur

ENGLEWOOD, États-Unis - Patrick Roy va vivre ses premières séries comme entraîneur à compter de jeudi soir, quand l'Avalanche accueillera le Wild pour amorcer cette série de premier tour dans l'Ouest.

«Est-ce que je suis nerveux? Non, a dit Roy. Je suis plus anxieux à l'approche de la première mise au jeu. Quand vous êtes bien préparé, vous n'êtes pas nerveux, vous êtes anxieux.»

Tout au long de la saison, Roy a insisté sur la nécessité de ni baisser la tête, ni s'emballer trop vite. L'enjeu est maintenant plus grand, mais il a comme but de garder cette philosophie.

L'Avalanche est une jeune équipe avec peu d'expérience en séries, mais cela ne devrait pas être un obstacle, selon le v.-p. des opérations hockey du club, Joe Sakic.

«L'expérience, vous pouvez l'acquérir en gagnant, a dit Sakic. C'est la meilleure façon.»

Le Wild a de son côté l'impression de jouer de mieux en mieux, et ce au moment le plus opportun de la saison. La troupe de Mike Yeo a remporté quatre de ses cinq derniers matches de la saison.

«Nous aimons bien la façon dont nous jouons depuis deux semaines, a mentionné Zach Parise. Nous avons été coriaces en défense, tout en étant opportunistes à l'attaque.»

Semyon Varlamov a brillé devant le filet du Colorado cette saison; avec 41 gains, un sommet dans la LNH, il a aussi battu d'une victoire le record de Roy pour les gains dans une seule saison, dans l'uniforme de l'équipe.

Du côté du Wild, Ilya Bryzgalov a amené de la stabilité depuis qu'il a été acquis des Oilers, comme en témoigne sa fiche de 7-1-3 en fin de saison.

L'Avalanche sera privée de son meilleur pointeur Matt Duchene pour au moins le début de la série, en raison d'une blessure à un genou.

Quote of the Day

When I first became captain here, Monsieur Beliveau came to me and said, 'You're going to be fine. You don't have to change, you got selected because of who you are.'

— Saku Koivu on Thursday, recalling what he was told by the late Jean Beliveau when he was named Canadiens captain in 1999
2015 Coors Light NHL Stadium Series