SHARE
Stanley Cup Final

Jokinen et Fleury aident les Penguins à battre l'Avalanche 3-2 en fusillade

Sunday, 04.06.2014 / 11:26 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Jokinen et Fleury aident les Penguins à battre l'Avalanche 3-2 en fusillade

DENVER - Jussi Jokinen a déjoué le gardien Semyon Varlamov à l'aide d'un tir dans la lucarne, dimanche, et il a ainsi offert une victoire de 3-2 en fusillade aux Penguins de Pittsburgh face à l'Avalanche du Colorado.

Après le but de Jokinen, Marc-André Fleury a fait un arrêt de la jambière contre Gabriel Landeskog, ce qui a mis fin à la séquence de six victoires de l'Avalanche. Les Penguins ont aussi empêché Varlamov d'établir des records d'équipe pour le plus de victoires en une saison et le plus de victoires à domicile au cours d'une même campagne.

Brandon Sutter avait donné les devants 2-0 aux Penguins, mais l'Avalanche avait répliqué avec deux buts en troisième période, forçant ainsi la présentation d'un bris d'égalité.

Ryan O'Reilly avait d'abord inscrit son 28e but de la saison après 18 secondes de jeu en troisième période, puis Patrick Bordeleau avait dévié un tir de la pointe de Tyson Barrie derrière Fleury avec 3:13 à faire en temps réglementaire.

Fleury a stoppé 39 tirs lors des 65 minutes de jeu. Varlamov a effectué 30 arrêts avant les tirs de barrage.

Assurés du deuxième rang dans l'Association de l'Est, les Penguins avaient décidé de donner congé à plusieurs réguliers, dont Sidney Crosby, qui a raté un premier match cette saison en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été dévoilée. Il n'a jamais participé aux 82 parties d'une saison régulière au cours de sa carrière.

Les défenseurs Brooks Orpik et Olli Maata, ainsi que l'ailier gauche Chris Kunitz ont aussi été laissés de côté par les Penguins afin de panser leurs blessures. Evgeni Malkin a raté une huitième rencontre d'affilée en raison d'une blessure à un pied.

Quote of the Day

That's a really tough thing to play through; when you finally are thrown out there, the game is fast, intense, every single play matters, you've got to find a way to play through that and make smart plays. So it's a huge testament to [Vermette] and some other individuals in our locker room that are putting their own ego, their own wants and needs aside, and are ready for those opportunities when they do come.

— Blackhawks captain Jonathan Toews on teammate Antoine Vermette, who returned from being a healthy scratch in Game 3 to score the double-overtime winner in Game 4