Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Bettman se demande si on passe trop de temps à débattre sur les bagarres

Monday, 11.11.2013 / 12:56 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Bettman se demande si on passe trop de temps à débattre sur les bagarres

TORONTO - Gary Bettman ne croit pas qu'on devrait faire autant de chichi avec les bagarres dans la LNH.

Le commissaire a indiqué que les règles concernant les bagarres feront l'objet de discussions à la réunion des directeurs généraux de mardi, mais il a prévenu qu'il y aura seulement un sujet à l'ordre du jour.

Lors d'une allocution prononcée lors d'une conférence sur la gestion du sport à Toronto, Bettman a qualifié les bagarres de «thermostat» du hockey, qui permettent de faire baisser la température quand les joueurs se mettent en colère.

Il a reconnu que des incidents comme ceux impliquant George Parros, qui a subi une commotion cérébrale en chutant, et Ray Emery, qui s'est rendu à l'autre bout de la patinoire pour marteler Braden Holtby de coups, ont alimenté les discussions sur les bagarres, mais il a souligné que la ligue ne cesse jamais de parler des façons de rendre le jeu plus sécuritaire.

Lorsqu'on l'a interrogé sur la division qui règne entre les directeurs généraux en ce qui concerne les bagarres, Bettman a déclaré qu'il y a consensus maintenant en raison des règles qui sont actuellement en place. S'il devait y avoir entente pour modifier des choses, comme par exemple en pénalisant plus sévèrement les gardiens qui traversent la ligne rouge pour se battre, cela mènerait à un nouveau consensus, a noté Bettman.

Mais Bettman ne croit pas qu'il faille laisser les bagarres faire oublier les aspects positifs du hockey.

«Nous ne serions probablement pas en train d'avoir cette discussion sur les bagarres en ce moment s'il n'y avait pas eu cet incident bizarre avec George Parros qui perd son équilibre et tombe, a dit le commissaire. À l'instar de l'incident Emery-Holtby, ces choses-là ne définissent pas la saison que nous connaissons présentement. Ce sont des moments importants, nous les regardons, nous en discutons, mais ils ont probablement droit à plus d'attention que nécessaire parce que nous gardons constamment l'oeil sur le jeu.»

Quote of the Day

We want to make sure that whoever makes our team really makes our team by earning it and not putting them in situations where they get preference because of their status as a first-round pick or whatever it might be. That's not going to happen. Everybody has to earn their way on our team.

— Columbus Blue Jackets general manager Jarmo Kekalainen on the team's prospects at development camp