We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Trente-sept secondes suffisent aux Sénateurs pour battre le CH 4-1

Friday, 11.08.2013 / 12:46 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Trente-sept secondes suffisent aux Sénateurs pour battre le CH 4-1

OTTAWA - Il aura fallu 37 petites secondes en deuxième période aux Sénateurs d'Ottawa pour marquer deux buts et rappeler de mauvais souvenirs du printemps dernier au Canadien, qui s'est incliné 4-1 jeudi soir devant 19 292 spectateurs au Centre Canadian Tire.

Les deux équipes s’affrontaient pour la première fois depuis que les Sénateurs l'ont éliminé en cinq rencontres au premier tour des séries éliminatoires la saison dernière. Après un début de rencontre fort prometteur, les hommes de Michel Therrien ont manqué d'énergie en deuxième moitié de match.

Ç'a ouvert la porte aux Sénateurs, qui n'ont pas manqué leur chance. Le Canadien n'a pas savouré de victoire à ses quatre derniers matchs et traverse présentement une séquence assez difficile, comme en témoigne sa fiche de 4-6-1 à ses 11 derniers matchs.

Andrei Markov, avec son deuxième, a marqué pour le Canadien (8-8-1). Bobby Ryan, Marc Methot, Mark Boroewicki, avec son premier en carrière dans la LNH, et Kyle Turris ont touché la cible pour les Sens (6-6-4). Ryan a aussi récolté deux mentions d'aide.

Carey Price a réalisé 20 arrêts dans la défaite. Robin Lehner, qui est titulaire en remplacement de Craig Anderson, blessé, s'est dressé devant la cage des Sénateurs et a repoussé 33 tirs.

«On patinait et on a mis beaucoup de pression sur l'équipe adverse, mais le gardien de but a fait la différence, a confié Therrien. C'est normal qu'on soit déçu, parce qu'on veut tous gagner — surtout un match comme ce soir, où ça peut devenir frustrant d'avoir perdu après un si bon match sur la route —, mais on va se concentrer sur les aspects positifs.

«J'ai aimé l'effort de notre équipe. C'est nous qui avons dicté le rythme de ce match-là, a-t-il ajouté. Habituellement, quand tu dictes l'allure de la rencontre, tu gagnes. Ça n'a pas été le cas ce soir, mais il ne faut pas avoir la tête basse. J'ai vu beaucoup de bonnes choses positives.»

D'autre part, le défenseur Erik Karlsson a été blanchi de la feuille de pointage pour la première fois en six matchs. Il mène néanmoins la LNH à sa position avec une récolte de 17 points depuis le début de la saison, soit un point de plus que P.K. Subban — qui fut le deuxième défenseur le plus utilisé du CH avec 27:09.

Gallagher, une bougie d'allumage

Les deux équipes ont entamé la rencontre en démontrant beaucoup d'intensité dans leur jeu, rappelant vaguement les séries éliminatoires du printemps dernier. Le Canadien a appliqué beaucoup de pression sur la défensive des Sénateurs, et a provoqué de nombreuses chances de marquer. Brendan Gallagher a agi comme bougie d'allumage pendant une bonne partie de la soirée. Il a effectué plusieurs présences énergiques, parfois trop, et a écopé de quatre pénalités au total — dont trois au cours de la première période uniquement.

«C'est un petit gars qui travaille tellement fort, il est tellement intense, donc je n'irais pas (jusqu'à dire que son agressivité lui a nui», a commenté Therrien à propos du no 11.

Après que Markov et Ryan se soient échangés un but chacun en 28 secondes en première période, la première moitié de la deuxième période a présenté du jeu plus décousu. Jusqu'à ce que les Sens ne frappent deux fois en l'espace de 37 secondes.

Methot a d'abord profité d'une tentative de dégagement ratée de Markov qui s'est dirigée vers l'enclave, après un bel arrêt de Price, pour trouver le fond de la cage du Tricolore à 11:31. Puis, Borowiecki a doublé l'avance des Sénateurs à 12:08 en décochant un tir des poignets qui s'est faufilé au travers d'une mêlée avant de battre Price — qui avait la vue obstruée.

Ç'aurait pu être encore pire. Chris Phillips a effectué un tir directement sur le poteau à la gauche de Price quelques secondes plus tard.

Le seul fait saillant de la troisième période fut la blessure de Chris Neil, en début de troisième période, lorsque Karlsson lui a envoyé la rondelle directement au visage alors qu'il tentait une passe vers un coéquipier. Le dur à cuire des Sénateurs a effectué un retour au jeu quelques minutes plus tard.

Turris a scellé l'issue de la rencontre en tirant dans un filet désert avec 1:09 à jouer au match.

Quote of the Day

One player does not make your team. One player can help your team, but one player does not make your team. We're not a bare-bones organization.

— Columbus Blue Jackets president John Davidson
Yahoo Sports Fantasy Hockey