SHARE
Round 3
Stanley Cup Final

Le gardien des Devils Cory Schneider ne prévoit pas être émotif à Vancouver

Monday, 10.07.2013 / 5:46 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Le gardien des Devils Cory Schneider ne prévoit pas être émotif à Vancouver

EDMONTON - Le gardien des Devils du New Jersey Cory Schneider ne prévoit pas être émotif à son retour à Vancouver, mardi soir, lorsqu'il affrontera son ancien coéquipier Roberto Luongo.

«Nous serons là-bas pendant moins de 24 heures. Il faut jouer un match, il faut gagner un match. Je ne serai pas nostalgique», a assuré Schneider lundi.

Il obtiendra le départ contre les Canucks, puisque son coéquipier Martin Brodeur devrait être devant la cage des Devils lundi soir contre les Oilers d'Edmonton.

Schneider a soutiré le poste de gardien no 1 des Canucks à Luongo l'an dernier. Lorsque les Canucks ont réalisé qu'ils ne pourraient se départir de Luongo, ils ont modifié leurs plans et ont échangé Schneider aux Devils en retour du 10e choix au repêchage de 2013.

Les deux hommes s'affronteront maintenant sur la patinoire du Rogers Arena. Même si la plupart des joueurs insistent pour dire que c'est une équipe contre une autre, Schneider admet qu'il tentera de surpasser la performance de Luongo.

«C'est certain, a-t-il lancé avant le match de lundi soir à Edmonton. Ce n'est pas lui contre moi, mais en général tu veux être meilleur que l'autre gars.»

Schneider a compilé une fiche de 17-9-4 la saison dernière avec cinq jeux blancs et une moyenne de buts alloués de 2,11. Il semblait être le gardien d'avenir des Canucks, surtout pendant qu'ils tentaient d'échanger le vétéran Luongo la saison dernière.

«Nous étions forcés de composer avec ça, a dit Schneider, qui a encaissé une défaite de 3-0 contre les Penguins de Pittsburgh à son premier match dans l'uniforme des Devils. Nous n'avons pas vraiment eu le choix, c'est seulement la vie lorsqu'on joue au hockey pour un club canadien.

«J'espère que j'ai appris quelque chose de mon passage là-bas. Je crois que c'était une belle expérience enrichissante, car j'ai appris à devenir un professionnel là-bas.»

Désormais, le gardien de 27 ans représente l'avenir des Devils, puisque Brodeur, qui est âgé de 41 ans, songe de nouveau à la retraite.

«Il est notre avenir. Ce pourrait être aussi tôt que... qui sait quand. Je ne jouerai pas pour l'éternité», a rappelé Brodeur, qui a ajouté que même si Schneider ne prévoit pas être nostalgique, ce sera néanmoins une journée difficile à Vancouver.

«Je ne peux parler par expérience, parce que je n'ai jamais joué contre mon ancienne équipe. Mais c'est le genre de chose qui, d'un point de vue professionnel, se produit une fois dans une vie. Ce sera une journée excitante, et certainement très difficile. Je crois que ça ira bien.»

Quote of the Day

That was something I've been dreaming of, something I've told myself before the third period I was going to do ... It was an amazing feeling. It's hard to describe. I didn't believe it went in at first but when I saw all the reaction and all the fans going crazy and my teammates going crazy, it's just an unbelievable feeling. I didn't know what to do. I didn't know whether to jump or just skate and do a Theo Fleury. I don't think I'm the same caliber player he is so I couldn't do it.

— Flames forward Mikael Backlund on scoring the overtime winner against the Ducks in Gm. 3