We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Anderson gagne son duel contre Miller et les Sénateurs battent les Sabres 1-0

Friday, 10.04.2013 / 10:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Anderson gagne son duel contre Miller et les Sénateurs battent les Sabres 1-0

BUFFALO, États-Unis - Craig Anderson a été brillant, effectuant 35 arrêts, et les Sénateurs d'Ottawa ont défait les Sabres de Buffalo 1-0, vendredi.

Erik Karlsson a inscrit le but gagnant pour les Sénateurs avec 1:35 à faire, déjouant le gardien des Sabres Ryan Miller sur le 80e tir au but de la rencontre. Clarke MacArthur a préparé le but de l'ancien récipiendaire du trophée Norris avec une passe parfaite.

Miller, qui a terminé la partie avec 45 arrêts à sa fiche, n'a eu aucune chance d'effectuer l'arrêt contre le tir de Karlsson. Anderson a été solide dans les dernières secondes et a signé son 23e jeu blanc en carrière.

Anderson et Miller ont été les véritables vedettes du match d'ouverture locale des Sabres. Les spectateurs en ont eu pour leur argent aux deux bouts de la patinoire dans un duel entre deux gardiens américains qui pourraient représenter leur pays aux prochains Jeux olympiques.

Le gardien des Sénateurs a réussi son plus bel arrêt à 16:42 en deuxième période, quand il s'est déplacé d'un côté à l'autre devant son filet afin de frustrer Thomas Vanek lors d'une descente à deux-contre-un. Évidemment, Miller a répliqué quelques secondes plus tard contre le capitaine des Sénateurs Jason Spezza.

Les deux équipes ont effectué un total de 39 tirs au but en première période, soit le plus haut total de tirs dans une période sans but depuis la première expansion de la LNH en 1967, selon l'Elias Sports Bureau.

Quote of the Day

Your team is going to want to recapture the feeling. What they're going to have to figure out is they're going to have to rewrite the story. Because you're going to rewrite the story doesn't mean you want a different end. It's just that you're going to have to learn that there's different challenges to get there, and if you're going to try and tap the same feeling, it ain't going to happen.

— Los Angeles Kings general manager Dean Lombardi on maintaining their success from last season