Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

Les joueurs de l'Avalanche adoptent l'attitude déterminée de Patrick Roy

Tuesday, 09.24.2013 / 7:06 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les joueurs de l'Avalanche adoptent l'attitude déterminée de Patrick Roy

DENVER - La personnalité fougueuse de Patrick Roy a déjà commencé à déteindre sur les joueurs de l'Avalanche du Colorado.

L'autre jour, le capitaine Gabriel Landeskog s'en est pris le long de la rampe à Steve Downie. Cette fougue est ce que le nouvel entraîneur-chef veut voir des joueurs de son équipe, qui a raté les séries éliminatoires lors des trois dernières saisons.

«Tu dois te présenter avec une nouvelle attitude», a déclaré Roy, qui a aidé l'Avalanche à remporter la coupe Stanley à deux reprises au cours de son illustre carrière. «Parfois, avec cette nouvelle vision des choses, tu dois simplement essayer. Et c'est ce qu'ils font.»

Ces jours-ci, Roy prêche un message simple: prenez soin des petites choses sur la glace, comme balayer la rondelle de la zone dangereuse devant votre filet.

«Vous ne pouvez jamais mettre trop d'emphase sur les détails, a noté Landeskog. Il connaît les détails. Il est la bonne personne pour vous les enseigner.»

Roy est bien appuyé aussi, avec son ancien coéquipier Joe Sakic en tant que vice-président des opérations hockey. Roy et Sakic espèrent obtenir autant de succès en veston-cravate qu'ils en ont eu ensemble dans l'uniforme de l'Avalanche.

«Ces gars-là, qui étaient les étoiles, dédient leur temps pour ramener l'équipe là où elle était quand ils jouaient», a raconté l'attaquant Alex Tanguay, un coéquipier de Roy et Sakic quand l'Avalanche a remporté la coupe Stanley en 2001. «Tu regardes leur palmarès et quand ils disent quelque chose, on sait qu'ils savent de quoi ils parlent. Leur message va être en lien avec quelque chose qu'ils ont vécu.

«C'est un nouveau début pour l'équipe.»

Matt Duchene ne pourrait être plus en accord avec les propos de Tanguay, disant que la saison est déjà «différente».

«La passion et les connaissances de Roy sont si impressionnantes, a dit Duchene. Ça va être vraiment spécial de travailler avec un gars comme lui.»

MacKinnon fait sa place

Il y a une raison pour laquelle l'Avalanche a sélectionné Nathan MacKinnon au premier rang du dernier repêchage de la LNH: il peut provoquer des choses sur la glace. Le jeune homme de 18 ans a inscrit 32 buts et 43 aides en 44 matchs avec les Mooseheads de Halifax la saison dernière.

«Il va vraiment être très bon», a déclaré l'attaquant Ryan O'Reilly.

Roy souhaite que MacKinnon continue à jouer comme il aime le faire sans avoir l'impression qu'il doit tout accomplir seul.

«On ne veut pas que Nathan se présente ici en sauveur, a expliqué Roy. On veut que Nathan soit le meilleur joueur qu'il peut être.»

Par ailleurs, un autre nouveau venu chez l'Avalanche est l'entraîneur des gardiens François Allaire, l'ancien mentor de Patrick Roy.

Allaire a travaillé avec le gardien Semyon Varlamov au cours de l'été afin de modifier le style du jeune Russe.

«Je ne vais pas vous dire comment je vais jouer cette saison, a déclaré Varlamov en souriant. Mais je crois que ça va m'aider dans l'avenir.»

Quote of the Day

I remember the first time at Wrigley Field all of us had the long johns, the turtlenecks and the extra equipment because we were afraid of being cold. Halfway through the first period everybody's ripping everything off and we just ended up wearing what we would normally wear for a game at the United Center.

— Chicago Blackhawks forward Patrick Sharp on the 2009 Bridgestone NHL Winter Classic