Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
2014 NHL Draft
SHARE

Therrien admet que c'était le plan de céder Louis Leblanc aux Bulldogs

Wednesday, 09.18.2013 / 4:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Therrien admet que c'était le plan de céder Louis Leblanc aux Bulldogs

BROSSARD, Qc - Michel Therrien a confirmé, mercredi, que les dés étaient pipés dans le cas de Louis Leblanc, avant l'ouverture du camp du Canadien, même si le jeune attaquant s'y est présenté animé des meilleures intentions et en grande forme.

L'entraîneur était fin prêt à vider la question, à la suite de la mini-tempête qu'a provoquée sa réaffectation hâtive dans les rangs mineurs, lundi soir.

«Louis s'est présenté au camp avec une attitude différente et en meilleure forme que l'an dernier, et c'est positif, a-t-il commencé par dire. Mais de ce qu'on a vu et, compte tenu de la dernière saison qu'il a connue, nous avons jugé que c'était le bon moment de le céder à Hamilton. C'était le plan pour lui.»

Un plan qui avait été élaboré avant même que Leblanc ne dispute le match préparatoire de l'équipe, lundi.

«On a confirmé le plan», a acquiescé Therrien, en ajoutant qu'un autre objectif avoué du fameux plan est d'apprendre à mieux connaître certains jeunes joueurs, comme le Suédois Sebastian Collberg.

«Louis Leblanc, nous le connaissons, a enchaîné Therrien. Un joueur comme Sebastian Collberg, nous devons mieux le connaître. Parce que dans son cas, il devra retourner en Suède s'il ne joue pas dans la Ligue nationale cette saison (il est sous contrat avec l'équipe de Frölunda).

«C'est la même chose pour Christian Thomas. Il a connu une excellente saison dans la Ligue américaine, il a un bon camp, on doit mieux le connaître. C'est aussi le cas de Michael McCarron.

«Nous avons considéré un paquet de facteurs qui font en sorte que nos décisions sont toutes calculées.»

Leblanc a appris la nouvelle du directeur général Marc Bergevin et de l'entraîneur des Bulldogs de Hamilton Sylvain Lefebvre.

«Après avoir parlé à Marc, il était déçu et c'est normal, on s'attend à ça, mais il était dans un bon état d'esprit, a relaté Therrien. C'est la façon dont tu réagis qui est importante, l'attitude que tu vas avoir. Tout est une question d'attitude. Quand tu as la bonne, tu vas toujours finir par faire ton chemin. Je crois à ça.»

On a sans doute chercher à fouetter le premier choix de l'équipe en 2009 afin de voir comment il réagira.

«Quand je dirigeais dans la Ligue américaine, mon message aux jeunes, et il demeure le même pour tous les entraîneurs, était: 'Ayez une bonne saison, performez (sic). Il va y avoir des occasions d'être rappelé pendant la saison, c'est sûr. Et si vous performez, c'est vous qu'on rappellera.»

Therrien a dit que peu importe qu'un joueur ait été un premier, un deuxième ou un troisième choix, son rendement fait foi de tout.

«C'est sur la glace que ça se passe. Francis Bouillon n'a même pas été un choix de septième ronde, et il a connu une belle carrière. Brendan Gallagher est un autre bel exemple, il a été un choix de cinquième ronde.

«Louis a connu une dernière saison difficile, il est le premier à l'admettre, et nous sommes les premiers à le constater, a-t-il résumé. Il faut qu'il apprenne de cette saison-là. Nous pensons qu'il a appris parce qu'il a changé d'attitude et qu'il a amélioré sa condition physique. Il a réalisé que ce qu'il faisait auparavant, ce n'était peut-être pas les bonnes choses. Nous avons vu un changement, nous voulons qu'il poursuive dans cette voie et qu'il devienne un bon joueur. Quand nous aurons un rappel à faire, s'il est le meilleur joueur des Bulldogs de Hamilton, c'est à lui qu'on fera signe.»

Quote of the Day

Just the feel for the direction they were headed and what they're trying to do, it just felt that this is a really good thing for this organization. They've got the pieces. We can put something together and go on a run or two and be together for a while, and I'm really excited about that opportunity. The team we have here has an opportunity to win, and that's the most attractive thing.

— Washington defenseman Matt Niskanen on why he decided to sign with the Capitals