We have updated our Terms of Service and Privacy Policy. By continuing to use the NHL’s online services, you agree to these updated documents and to the arbitration of disputes.
Welcome |Account|Sign Out 
NEW! SIGN IN WITH YOUR SOCIAL PROFILE
OR
Username or EmailPassword
 
SHARE

Les Bruins signent une victoire sans appel de 6-3 contre le Canadien

Tuesday, 09.17.2013 / 12:56 AM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


Les Bruins signent une victoire sans appel de 6-3 contre le Canadien

MONTRÉAL - Malcolm Subban a eu le meilleur face à son grand frère P.K., lundi, et les Bruins de Boston ont défait facilement le Canadien 6-3 dans un match préparatoire présenté au Centre Bell.

Malcolm, un gardien âgé de 19 ans, a repoussé les 12 tirs auxquels il a été confrontés dans sa moitié de rencontre, et les Bruins ont explosé pour trois buts en troisième période.

«Je suis sûr que je vais en entendre parler», a commenté P.K., qui a tout de même terminé la soirée avec un but.

«Ç'a été une expérience bénéfique pour lui, a-t-il continué. Comme gardien, si vous faites bien à Montréal, vous pouvez connaître du succès à peu près partout. L'atmosphère qu'il y a ici, la pression, j'estime qu'il a bien réagi à sa première sortie.»

P.K. s'est dit heureux que ce premier affrontement fraternel soit chose du passé, ajoutant que «ç'a tout de même été une expérience 'cool'».

«Je n'ai pas été très occupé, mais ça s'est bien passé pour moi, a pour sa part indiqué Malcolm. Ç'a été une superbe expérience de jouer au Centre Bell. L'atmosphère est formidable.

«P.K. n'a eu qu'un lancer contre moi, je crois, et ça possiblement été son plus faible.»

Le deuxième filet de Jarome Iginla a rompu l'égalité de 3-3, à 9:33. David Krejci et le défenseur Zach Trotman ont ajouté des filets en supériorité numérique contre Robert Mayer, à 12:31 et 13:52 respectivement.

Hormis quelques flashs du trio de David Desharnais, avec Pacio et Daniel Brière, et l'acharnement de Louis Leblanc, les amateurs ont eu peu de choses à se mettre sous la dent. Outre P.K., Travis Moen et Max Pacioretty ont été les autres buteurs du CH.

«Ce n'est qu'un match préparatoire», ont rappelé les vétérans Pacioretty et Brière, en minimisant la domination des Bruins.

«La deuxième période a été un peu mieux pour tout le monde, a ajouté Brière. Ç'a été encourageant, mais on est encore loin. Ce sont des petits pas, en autant que nous soyons prêts pour le match inaugural de la saison, le 1er octobre.»

Même Michel Therrien ne savait pas trop comment analyser le travail des jeunes joueurs.

«Ce n'est pas un match facile pour faire l'évaluation des jeunes. Certains ont eu de la difficulté, on ne se le cachera pas», a affirmé l'entraîneur.

Peu importe que l'évaluation ait été compliquée, ça n'allait pas empêcher les dirigeants de procéder à une vague de coupures à l'issue de la soirée.

«Notre idée était faite dans plusieurs cas avant même la rencontre», a admis Therrien.

Après une journée de congé mardi, l'équipe ne jouera son prochain match préparatoire que vendredi, à Québec.

Égalité trompeuse

Même si c'était 3-3 après deux périodes, les Bruins étaient en maîtrise de la situation. À preuve, leur net avantage de 28-13 dans les tirs. Au son final de la sirène, c'était une domination de 40-20.

Price a été confronté à 22 lancers avant d'être remplacé et, à part celui de Johnson qui lui a échappé en première période, il a été correct.

Le Canadien a mis du temps avant de se mettre en marche devant des visiteurs mieux structurés. Le tir initial de Leblanc, sur la séquence du but de Moen, a été son premier cadré, après un peu plus de 12 minutes de jeu.

Ça s'est mieux passé au deuxième vingt, curieusement après les changements de gardiens à 9:09.

Pacioretty venait de créer l'égalité en supériorité numérique, en complétant un bel échange à trois avec Brière et Desharnais.

Chad Johnson a vu sa soirée de travail prendre fin, après avoir permis trois buts sur huit tirs seulement.

Avant le déchaînement des Bruins en troisième, le jeune attaquant Stefan Fournier et le défenseur des Bruins Adam McQuaid ont laissé tomber les gants. La bagarre a vite tourné en épreuve de force.

Quote of the Day

He seemed to thrive on his own and didn't really need any push from me. I certainly don't want to get in the way of the coaches. You see how that goes sometimes. I never really worried about it and just enjoyed the ride.

— David Ekblad on his son's [Aaron Ekblad] journey to the NHL, signing with the Florida Panthers