Sign in with your NHL account:
  • Submit
  • Or
  • Sign in with Google
 
SHARE

David Clarkson tentera d'être digne de Wendel Clark à son passage chez les Leafs

Thursday, 07.11.2013 / 3:16 PM / Nouvelles

The Canadian Press

Share with your Friends


David Clarkson tentera d'être digne de Wendel Clark à son passage chez les Leafs

TORONTO - Pendant que David Clarkson se familiarisait avec son nouvel entourage à l'occasion de sa première journée sur une patinoire torontoise aux côtés de Wendel Clark, les comparaisons entre le nouvel ailier des Maple Leafs et leur ancien joueur vedette n'ont pas tardé à fuser.

Clarkson espère que son séjour à Toronto lui permettra de devenir aussi populaire, mais Clark estime que le hockeyeur de 29 ans est déjà meilleur que lui.

«Je n'avais pas ce talent», a estimé Clark, jeudi, après que Clarkson et lui eurent patiné avec des jeunes lors d'une séance de l'école de hockey de l'équipe.

«Il est bon dans tous les aspects du jeu. Ce n'est pas un sport unidimensionnel. Peu importe le genre de hockey que tu veux jouer, il va jouer en conséquence. Si ça s'avère un match robuste, il va répondre présent. S'il faut mettre la rondelle dans le filet, il va être là. Si ça devient encore plus robuste un autre soir... Dave peut jouer de toutes les manières, peu importe l'allure que va prendre le match.»

Clarkson, qui a signé un contrat de sept ans de 36,75 millions $ US avec les Leafs, la semaine dernière, a beaucoup de boulot devant lui s'il veut répondre aux attentes créées par le salaire élevé qu'on lui a accordé. Il devra marquer des buts et jouer de manière aussi robuste qu'il l'a fait avec les Devils du New Jersey.

Mais Clark, qui sait ce qu'est la pression après avoir été le premier choix du repêchage de 1985, croit qu'il est injuste de tout mettre sur les épaules de Clarkson, qui n'a connu qu'une saison de 30 buts.

«Dave va se présenter pour jouer son genre de hockey, surtout à domicile, a affirmé Clark. Je pense qu'il répond à un besoin parce que beaucoup de joueurs des autres équipes viennent de l'Ontario et ne considèrent pas qu'ils sont à l'étranger quand ils viennent jouer à Toronto. Ça évoque un peu l'ancienne époque. La soirée va être longue quand tu vas avoir à l'affronter.»

Les comparaisons entre Clark et Clarkson auront certaines limites, toutefois. Clarkson n'a pas décidé quel numéro de chandail il va porter la saison prochaine, mais il a exclu que ce soit le no 17.

«Je ne pourrais pas faire ça. Je ne pourrais être à la hauteur de ce que (Clark) a fait, a dit Clarkson. Pour moi, c'est une affaire d'enfance. Alors, ça ne fait pas partie des possibilités.»

Quote of the Day

When I first became captain here, Monsieur Beliveau came to me and said, 'You're going to be fine. You don't have to change, you got selected because of who you are.'

— Saku Koivu on Thursday, recalling what he was told by the late Jean Beliveau when he was named Canadiens captain in 1999
2015 Coors Light NHL Stadium Series